Simounet.net – Blog Blog d'un opengeek passionné

Voyage à New York (août 2014)

Jour 0 - Samedi 23 août

Trajet Hyères / New York via Paris

Après des mois d'attente, c'est enfin le jour-J !

Nous nous levons à 3h15 pour nous rendre à l'aéroport de Toulon-Hyères à 4h, soit 3h avant le départ de notre vol prévu à 7h, comme indiqué sur nos billets réservés par last minute. Le fail : l'aéroport est fermé et n'ouvre qu'à 5h45 ! Nous embarquons à 7h et le trajet entre Hyères et Paris Orly se passe sans soucis avec le café, les croissants et les pains au chocolat (nd Simon : ou chocolatines !!!!) offerts par Air France.

Étant obligés d'effectuer un changement que nous appréhendions un peu entre Orly et Roissy, nous avions réservé une navette Air France. Une expérience pratique et satisfaisante : 1h25 de trajet et 33.70€ aller/retour à 2.

C'était la première fois que nous passions par Roissy, un aéroport qui dessert toutes les destinations internationales et qui nous fait réaliser le début de notre voyage au bout du monde.

Le vol entre Paris et New York dure 8h dans un avion gigantesque (nd Simon : un Boeing 767, dommage j'aurais préféré un A380). Une petite anecdote vient mouvementer notre voyage : le départ est retardé, nous n'avons juste pas le plein ! Pour rendre le trajet moins long, des films, des séries, de la musique et des jeux sur un écran tactile placé dans le siège en face de nous, étaient à notre disposition. De plus, Air France chouchoute ses passagers en offrant de quoi se restaurer toutes les 2 heures ! Le seul bémol : nous avions de quoi nous couvrir mais nous avons quand même eu très froid dans cet avion.

New York City

Nous arrivons à New York à 22h15 heure française soit 4:15pm heure locale, comme nous l'indique la lumière autour de nous. Cette journée n'en finit plus ! Nous enchaînons par le passage obligé du service de l'immigration (loi de Murphy oblige : nous prenons la mauvaise file et tout le monde passe avant nous). Nous finissons quand même par récupérer nos bagages, bien contents qu'ils nous aient suivis jusqu'ici. Nous avions réservé un shuttle (Airlink) pour nous rendre de l'aéroport à l'hôtel. Avec le retard pris, nous devons changer le billet. Cela n'a posé aucun problème, le ticket étant valable toute la journée.

Le trajet s'effectue en mini bus entre Newark et New York, avec un premier (vrai) contact visuel avec la ville où nous allons passer 10 jours : incroyable ! Ce service nous a totalement satisfaits : pas besoin de payer $70 un taxi ni de galérer dans le métro new-yorkais avec nos grosses valises. Le shuttle nous dépose devant l'hôtel (Pennsylvania situé sur la 7th Avenue). Juste le temps de récupérer la clé, de poser nos affaires et de vérifier l'état de la chambre, il est 18h30 heure locale. Nous décidons d'aller faire un petit tour pour terminer cette journée déjà bien remplie. Nous n'avons qu'à remonter quelques blocs à pied pour tomber sur Times Square. La foule et les odeurs sont impressionnantes. Nous arrivons un peu avant que la nuit tombe, ce qui nous permet d'en prendre plein les yeux au niveau des lumières dégagées par les célèbres écrans géants où s'enchaînent toutes sortes de publicités. Nous prenons le temps de nous connecter au wifi gratuit (merci Yahoo) disponible sur place pour envoyer des nouvelles à nos proches, accompagnées de quelques photos. Nous faisons marche arrière pour rentrer à l'hôtel. Une petite douche et au lit : il est 9:30pm, soit 3h30 chez nous : double tour du cadran ? Check !

Jour 1 - Dimanche 24 août (~17km)

Avec le décalage horaire, nous nous réveillons à 5:30am. Nous décidons de tester un café à proximité de l'hôtel et tombons sur le Andrew's coffee shop. 2 délicieux muffins au chocolat et 2 savoureux chocolats chauds plus tard, la cantine est adoptée, nous y retournerons les 10 jours de notre voyage !

Le ventre plein, nous pouvons partir à la découverte de la ville. Situé juste en face de notre hôtel, nous débutons par une visite extérieure du mythique Madison Square Garden.
Nous remontons les blocs de la 8th Avenue vers le New York Times building. Nous profitons de la proximité de Times Square pour faire un tour dans la fameuse boutique M&M's. Nous passons ensuite devant l'International Center of Photography avant d'atterrir sur le Bryant Park. Juste derrière cet agréable coin de verdure se trouve la National New York Public Library, malheureusement fermée ce jour là.

Pour continuer, nous prenons la direction du Grand Central Terminal, ancienne gare de départ des trains vers l'ouest, aujourd'hui point névralgique du réseau de banlieue. Nous admirons son hall majestueux et sa voute parsemée d'étoiles.

En sortant, nous passons devant le Chrysler Building pour nous rendre au City Corp Center, un centre commercial. Puis nous visitons le quartier de l'ONU où les grilles sont closes en ce dimanche. Nous retournons ensuite vers Times Square et décidons de prendre un ticket pour le célèbre musée de Madame Tussaud.

Pour finir cette journée en beauté, nous retournons au Bryant Park de nuit. Complètement déphasés par le jet lag, nous n'avons grignoté que quelques biscuits une fois sur place malgré la vingtaine de kilomètres que nous venions de réaliser.

Photo de l'Empire State Building

Une vue de l'Empire State Building depuis le croisement de 7th Avenue et de la W34th Street

Photo de l'entrée du New York Times Building

Entrée du New York Times Building

Photo de la rue menant au Chrysler Buidling

Vue du Chrysler Building au fond

Photo du Chrysler Building

Le Chrysler Building

Photo prise depuis Times Square

Vue depuis Times Square

Photo du Bryant Park de nuit

Vue depuis le Bryant Park de nuit

Jour 2 - Lundi 25 août (~16km)

Nous prenons le métro new-yorkais pour la première fois afin de nous rendre à South Ferry. Notre destination finale est Liberty Island où nous allons rencontrer Miss Liberty : la statue de la Liberté. L'audio-guide est compris dans le New York City Pass que nous avions acheté avant notre départ et que nous retirons au guichet de cette première visite. Les informations sont intéressantes et permettent de faire tranquillement le tour de l'ile et d'admirer Miss Liberty sous toutes ses coutures. Nous reprenons le bateau pour nous rendre sur l'île voisine, Ellis Island, qui a longtemps été le point de passage obligé de milliers de migrants européens. En effet, les bâtiments de l'immigration se trouvent ici. Ils ont été réhabilités en musée et cette visite, historique et intéressante, est comprise dans le New York City Pass.

Après cette escapade au milieu de l'Hudson River, nous retournons sur Manhattan, à la découverte du Financial District, le célèbre quartier des affaires de New York. Nous visitons successivement la Trinity Church, Wall Street et son New York Stock Exchange, son Federal Hall et sa Federal Reserve Bank. Un peu plus loin dans le quartier se trouve la St Paul Chapel ainsi que le gigantesque magasin Century 21, repaire pour des bonnes affaires à prix cassés mais véritable labyrinthe pour les flâneurs.

Nous enchaînons par la visite de Ground Zero, lieu de mémoire où se trouvaient les tours jumelles du World Trade Center, détruites lors des attentats du 11 septembre 2001. Deux immenses bassins ont été construits à l'endroit où se dressaient les Twin Towers. Malgré le monde, l'atmosphère silencieuse se prête au recueillement. Nous sommes impressionnés par ce calme en plein cœur de la ville qui ne dort jamais. Nous décidons de visiter le 9/11 Memorial, musée construit en hommage aux personnes disparues lors des attentats de 2001.

Lorsque nous sortons, nous traversons le City Park, d'où nous pouvons admirer le majestueux City Hall (la "Mairie" de New York), pour nous rendre au Brooklyn Bridge. Le temps d'arriver de l'autre côté de l'East River, nous pouvons admirer les célèbres lumières de la skyline au soleil couchant, dans un parc du District Under the Manhattan Bridge Overpass, plus connu sous le nom de D.U.M.B.O. Nous y passons un moment afin de profiter de ce spot idéal pour faire des photos. Pour finir cette journée déjà bien chargée, nous cherchons pendant une grosse demi-heure une station de métro pour rentrer à l'hôtel ! Enfin de retour sur la 7th Avenue, nous nous arrêtons manger un morceau chez Andrew's avant d'aller faire un dodo bien mérité.

Photo du quartiers des affaires

Le quartier des affaires vu depuis l'Hudson River

Photo de la statue de la liberté

La statue de la liberté

Photo de drapeaux américains à Wall Street

Les drapeaux sont bien présents à Wall Street

Photo d'un des bassins de Ground Zero

Les glaçants bassins de Ground Zero

Photo du Brooklyn Bridge

Le Brooklyn Bridge

Photo du Manhattan Bridge

Vue du Manhattan Bridge depuis D.U.M.B.O.

Photo du Brooklyn Bridge de nuit

Vue du Brooklyn Bridge depuis D.U.M.B.O. de nuit

Jour 3 - Mardi 26 août (~12km)

Une fois notre copieux petit déjeuné chez Andrew's englouti, nous prenons le métro jusqu'à Franklin Street pour nous rendre à TriBeCa, acronyme de Triangle Below Canal Street. Ici se trouvent de nombreux magasins de vêtements et boutiques de souvenirs en tous genres. Nous en profitons pour commencer quelques achats afin de remplir nos valises. Au cours de cette matinée de promenade, nous découvrons les quartiers de SoHo et NoHo, historiques repaires des artistes dans les années 70. Si des galeries d'art existent encore aujourd'hui, la plupart des immeubles abritent désormais des lofts et des boutiques de luxe.

Au détour d'une rue, l'architecture des immeubles change et nous nous retrouvons au cœur de Greenwich Village. Nous flânons le long des rues et atterrissons au Washington Square Park dans lequel nous marquerons une pause avant de repartir vers le West Village. Ce quartier est l'un des hauts lieux du jazz à New York, et nous en profitons pour nous rendre devant les clubs réputés du Blue Note (salle de concert du label éponyme) et du Village Vanguard. Nous découvrons aussi les deux rues atypiques, Christopher's Street et Gay's Street, qui concentrent une partie de la communauté homosexuelle new-yorkaise. Non loin de là se trouve le célèbre immeuble de la série Friends. Nous décidons de nous y rendre pour une photo souvenir. Grosse déception : nous ne reconnaissons même pas l'immeuble ! Seule la présence d'autres français à la recherche de lieu, nous confirme que nous sommes bien au bon endroit.

Nous terminons notre visite du jour en traversant le Meatpacking District pour rejoindre la High Line. Cette ancienne voie de chemin de fer, reconvertie en promenade de verdure en plein cœur de la ville est très agréable. De nombreux touristes et locaux s'y croisent. Les 2,3km de balade sont aménagés d'espaces de détente : bains de soleil, belvédères vitrés et même un café au milieu du parcours. A ce niveau se trouve également un endroit d'expression artistique. Des groupes s'y retrouvent l'espace d'un moment pour un buff improvisé.

Après un passage à l'hôtel, nous ressortons pour une soirée typiquement new-yorkaise : un bon burger au Bare Burger et une comédie musicale sur Broadway (Chicago à l'Ambassador Theater).

Photo depuis la High Line

Un coin de repos particulier depuis la High Line

Photo d'un burger du Bare Burger

Un bon burger du Bare Burger

Jour 4 - Mercredi 27 août (~7km)

Sans même avoir pris notre petit déjeuner (une première pour Simon !) afin d'éviter l'heure de pointe pour sa visite, nous nous dirigeons vers l'Empire State Building. Ce bâtiment est mondialement connu pour être, notamment, le gratte-ciel auquel s'accroche King Kong dans le film éponyme de 1933. Il apparaît également dans de nombreuses autres productions cinématographiques. Nous prenons plusieurs ascenseurs et, au fil des couloirs, nous avons droit à l'histoire de sa construction. Tout cela n'est cependant qu'un prétexte pour gérer l'afflux de visiteurs et nous faire patienter avant d'atteindre le 86ème étage et sa splendide vue. Le panorama à 360° est impressionnant ! À cette hauteur nous pouvons apprécier tous les quartiers de New York. Pour des raisons de sécurité, des grilles entourent l'étage. C'est dommage car elles rendent difficile la prise de photos et gâchent un peu la vue. Il est possible d'accéder au 102ème étage du bâtiment, moyennant un supplément de $20. Nous estimons que la vision est suffisante depuis le 86ème et choisissons donc de passer à notre prochaine étape (après avoir brunché chez Andrew's, faut pas déconner !) : le MoMa (Museum of Modern Art).

N'étant pas amateurs d'art moderne, nous aurions sûrement sauté ce point s'il n'avait pas été compris dans le New York City Pass. Mis à part l'exposition sur les jeux vidéos (avec du Minecraft dedans) pour Simon, rien ne retient notre attention et nous enchainons par la visite de la Saint Patrick Cathedral. Malheureusement pour nous, cette dernière est en rénovation et des échafaudages en cachent la moitié. L'édifice est tout de même impressionnant.

Nous repartons ensuite pour admirer le Flatiron building, un nom emprunté à sa forme de fer à repasser. En chemin, nous passons devant une étrange vitrine qui retient toute notre attention : un bar Nutella où les pots sont entassés du sol au plafond ! Il s'agit en fait d'un magasin accolé à une boutique de produits italiens, l'Eataly. Nous ne résistons pas à l'appel du ventre et prenons un petit goûter.

Après notre pause gourmande, nous longeons Broadway sur quelques blocs et nous nous retrouvons sur le marché bio d'Union Square. Habitués des marchés régionaux, notre regard se pose sur des fruits et légumes aux proportions gigantesques et aux couleurs flashy. Nous sommes assez sceptiques sur le côté bio de ces produits, mais n'est-ce pas juste du snobisme français ?

La nuit commence à tomber et nous décidons de retourner à l'Empire State pour le visiter en nocturne, double visite comprise dans le New York City Pass. Simon avait son Gorillapod, un trépied de poche, pour faire des photos mais il doit le laisser au niveau des contrôles de sécurité. Cet objet n'est pas autorisé pour une obscure raison d'encombrement au sol... Parvenus au 86ème étage, l'atmosphère n'a plus rien à voir avec ce que nous avons vécu le matin même. Des milliers de petites lumières ont pris la place des fenêtres et nous font prendre conscience de l'échelle à laquelle nous nous trouvons. Le moment est magique et nous ne boudons pas notre plaisir en y restant près d'une heure.

Après cela, des étoiles dans les yeux, nous repartons en direction de notre hôtel pour y passer une bonne nuit de sommeil avant la grosse journée de marche qui nous attend le lendemain.

Photo des pancakes de chez Andrew's

Les délicieux pancakes de chez Andrew's

Photo des buildings de New York depuis l'Empire State Building

Vue du Chrysler Building (entre autre) depuis l'Empire State Building

Photo du Flatiron Building

Le Flatiron Building

Photo du One World Trade Center depuis l'Empire State Building de nuit

Le One World Trade Center depuis l'Empire State Building de nuit

Photo des buildings de New York depuis l'Empire State Building de nuit

La vue depuis l'Empire State Building de nuit : un régal !

Jour 5 - Jeudi 28 août (~10km)

Aujourd’hui, notre programme nous entraine vers un dépaysement new-yorkais. Nous nous rendons en métro jusqu’à la station de Canal Street, qui marque une des frontières du quartier chinois : Chinatown. Un peu désorientés à la sortie du métro, et alors que Julie tente de se repérer au moyen de son plan papier (ND Simon : 2014, un plan papier...), un monsieur s’arrête et nous propose spontanément son aide pour trouver notre chemin. Il nous indique le cœur de Chinatown ainsi que la direction à suivre pour atteindre Little Italy. Une fois encore, nous apprécions le comportement ouvert et l’attitude avenante des New-Yorkais, qui n’attendent pas d’être sollicités pour donner un coup de main à des touristes un peu perdus !

Moins imposant que celui de Chicago, le quartier chinois de New York vaut tout de même le détour. C’est une véritable immersion asiatique qui nous attend. Les enseignes des magasins, les cartes des restaurants, les panneaux de signalisation et même la devanture d’un McDonald : tout est calligraphié avec les célèbres sinogrammes. Nous longeons Canal Street pour atteindre Confusius Plaza, puis, nous faisons une halte au Kim Lau Square, avant de retourner vers le Columbus Park.

Nous prenons ensuite la direction indiquée par le monsieur que nous avions rencontré à la sortie du métro. Nous traversons une dernière rue aux enseignes chinoises et nous tombons effectivement sur un panneau suspendu qui annonce la bienvenue dans le quartier de Little Italy. Ici, restaurants italiens et boutiques de souvenirs se succèdent. Hormis la façade d’un immeuble peinte en vert, blanc et rouge, et des guirlandes aux mêmes couleurs qui décorent les rues, ce coin est moins atypique que Chinatown. Dans le sud du quartier, certaines parties historiquement habitées par les migrants italiens sont désormais absorbées par l'extension du quartier chinois, l'immigration asiatique prenant davantage d'ampleur. Quant au nord, il a également perdu ses caractéristiques italiennes, pour devenir un quartier sans style particulier, dont le nom est une abréviation de North of Little Italy (NoLiTa).

Nous nous dirigeons ensuite vers l’est pour passer devant la Bowery Saving Bank, sur Grand Street, et la synagogue d’Eldridge Street.

Il est encore trop tôt pour nous rendre à notre lieu de rendez-vous pour la soirée. Nous décidons donc d’aller faire un tour dans Central Park. Après quelques minutes de métro, nous voilà déjà devant une des nombreuses entrées au sud du Park, au niveau du Horse-drawn Carriage Rental. Nous nous aventurons un peu au hasard le long des sentiers. Ce coin de verdure préservé au milieu de la ville qui ne dort jamais est immense. Piétons, joggeurs et cyclistes s’y côtoient. Nous regrettons cependant les (trop) nombreuses routes qui sillonnent le parc, permettant aux automobilistes de le traverser latéralement. Le bruit des moteurs est audible quel que soit l’endroit où l’on se trouve. C’est dommage ! En bons lyonnais d’adoption, nous ne pouvons nous empêcher une comparaison avec notre Parc de la Tête d’Or. Si les dimensions de Central Park sont sans commune mesure avec le Parc lyonnais, la tranquillité de ce dernier fait pencher la balance en sa faveur ! Nous nous baladons pendant deux bonnes heures à la découverte notamment du « Mall » (l’allée principale regroupant de nombreuses statues d’écrivains et de poètes), de la terrasse et de la fontaine du Bethesda, de la statue d’Alice au Pays des Merveilles, du Belvédère Castle et son point de vue magnifique sur Turtle Pond, de différents plans d’eau et des fameux écureuils, pas sauvages pour deux sous.

Lorsque nous décidons de quitter le Park, il nous faut quand même de longues minutes pour trouver notre chemin vers l’une des issues. Nous avons le sentiment de tourner en rond ! Nous atterrissons finalement sur une des grilles et parvenons à repérer une bouche de métro à proximité.

Ce soir, nous nous rendons au Blue Note, célèbre club et label de jazz, bien connu des amateurs. Nous y étions passés le matin même, afin de réserver deux places pour le soir. L’hôtesse nous avait indiqué qu’il suffirait de nous présenter vers 18h30. Effectivement, nous sommes parmi les premiers arrivés et pouvons ainsi choisir notre table, au pied de la scène. Nous passons une très bonne soirée, au son des notes du jazz band mené par le trompettiste Tom Harrell.

Photo des immeubles de Chinatown

Le Chinatown de New York

Photo d'un immeuble de Little Italy

Et voici Little Italy

Photo de Central Park

Central Park

Photo de Central Park

Une autre vue de Central Park

Jour 6 - Vendredi 29 août (~12.5km)

Nous démarrons cette journée par une balade à Roosevelt Island. Pour nous y rendre, nous utilisons un moyen de transport encore inédit : le téléphérique. Ce dernier surplombe l'East River et pour le prix d'un ticket de métro, nous profitons d'une vue panoramique sur les environs. L'île est désormais une cité dortoir et est très calme en ce début de matinée. Cependant nous y passons un moment agréable. Si vous avez du temps, la balade vaut le détour. Les quais sont aménagés et cette position permet d'avoir une vue particulière sur Manhattan.

En début d'après-midi, nous nous dirigeons vers le Metropolitan Museum of Art, le fameux MET. Nous y restons plus de 2h, à déambuler dans ses galeries immenses, riches, aux collections variées. Arts romains, grecs, français, océaniques, africains, égypsiens... se succèdent le long des salles. Si l'art est important à vos yeux, prévoyez d'y passer au moins une demi-journée. Pour notre part, en faisant le bilan en sortant, nous nous apercevons que nous n'avons vu qu'un tiers des collections. Dans tous les cas, c'est LE musée à voir. Il est situé sur la 5th, à l'est de Central Park. Lorsque nous sortons, nous prenons la direction du sud, et longeons cette célèbre Avenue où les magasins de luxe se côtoient.

Nous marchons jusqu'au Rockefeller Center. Nous souhaitons arriver au sommet à l'heure du coucher de soleil. Le système de cette visite est un peu particulier puisqu'il faut aller réserver son ticket avant pour y entrer à une heure précise. Nous avons de la chance, la prochaine vague a lieu 10 minutes après notre réservation. Nous prenons l'ascenseur jusqu'au 67ème étage et continuons par les escaliers jusqu'au 70ème. À l'inverse de l'Empire State, aucun supplément n'est demandé pour accéder au dernier étage de la visite. Nous sommes éblouis une nouvelle fois par le point de vue qui nous est offert. L'espace est moins confiné qu'à l'Empire State. Cette fois, aucune grille pour nous cacher la vue. En bonus, la vision de l'Empire State complète le panorama ce qui fait de cette visite le spot parfait pour faire des photos. Nous quittons le bâtiment après avoir bien profité des lumières de la ville et choisissons d'aller déguster un bagel au H&H Midtown Bagels East dans l'Uper East Side.

Photo prise depuis le téléphérique vers Roosevelt Island

Vue depuis le téléphérique vers Roosevelt Island

Photo de Central Park depuis le Rockefeller Center

Vue de Central Park depuis le Rockefeller Center

Photo de l'Empire State Building depuis le Rockefeller Center

L'Empire State Building depuis le Rockefeller Center

Jour 7 - Samedi 30 août (~17.5km)

Nous débutons notre journée de marche par un tour dans Central Park pour compléter notre visite. Cette fois-ci, nous prenons une entrée au nord du Park. Nous y découvrons le complexe sportif : la piscine, les nombreux terrains de baseball, tennis, basket... Nous nous arrêtons un moment pour observer une partie de baseball. Julie s'interroge toujours sur les règles de ce sport... Puis nous rejoignons le grand réservoir que nous longeons au milieu des joggers.

Nous consacrons l'après-midi au shopping et retournons vers Times Square. Nous commençons nos achats dans la célèbre boutique des M&M's, gigantesque et multicolore. Nous enchainons par plusieurs boutiques de souvenirs et quelques arrêts dans des grandes enseignes.

Les pieds lourds et l'estomac criant famine, c'est au Bare Burger que s'achève cette journée bien remplie. Petite anecdote à ce sujet, Simon a voulu prendre une bière de taille moyenne et s'est retrouvé avec une choppe d'1 litre. À retenir : 34 oz (once) = 1L !

Photo d'une partie de baseball à Central Park

Partie de baseball à Central Park

Photo panoramique depuis le Jacqueline Kennedy Onassis Reservoir à Central Park

Panoramique depuis le Jacqueline Kennedy Onassis Reservoir à Central Park

Photo de la façade du magasin Macy's

La façade du Macy's de nuit le jour du Labor Day

Jour 8 - Dimanche 31 août (~11.5km)

Nous nous levons tôt ce dimanche matin pour assister à l'une des premières messes gospel dans le mythique quartier de Harlem. En effet, les conseils glanés sur internet mettent en avant la messe de bonne heure, plus fréquentée par les locaux que par les touristes. Après nous être heurtés à deux portes closes, nous entrons à tout hasard dans la Bethel Gospel Assembly, où la messe a déjà commencé. Nous pouvons alors constater que nous ne sommes qu'une quinzaine de touristes dans la salle. Nous assistons à un vrai show, entourés des habitants du quartiers, parés de leurs habits du dimanche. Nous recevons un accueil chaleureux, entre un chant de bienvenue, des étreintes et des remerciements avant notre départ. Nous sommes témoins de la ferveur des fidèles lors du sermon du pasteur, ponctué d'exclamations de soutien inhabituelles dans les églises chrétiennes catholiques. À la sortie, une queue comprenant une majorité de touristes qui attendaient la prochaine messe nous a fait apprécier notre réveil matinal.

Nous allons ensuite bruncher chez la célèbre Amy Ruth, toujours à Harlem. Toutefois nous sommes un peu déçus, tant par l'accueil que par la restauration. Nous avons été oubliés par la serveuse et nous confirmons notre préférence pour les pancakes de chez Andrew's ( :) ). Ce n'était peut-être qu'une mauvaise expérience et nous leur laissons le bénéfice du doute, à la vue des nombreux commentaires positifs émanant aussi bien d'internet que de notre entourage.

L'après-midi démarre au Musée d'Histoire Naturelle où nous partons à la découverte des systèmes solaires et de l'histoire des êtres vivants. Nous avons un coup de cœur particulier pour le planétarium et les commentaires dispensés par Neil deGrasse Tyson. Nous apprécions également beaucoup les bornes mises à disposition par le musée qui permettent d'envoyer un message vidéo gratuitement par mail. Les webcams nous mettent en scène dans différents environnements (navette spatiale, scaphandrier). L'animation est bien faite et cela permet de garder un petit souvenir.

En sortant du musée, pour la première fois depuis le début du séjour, une pluie battante nous prend de court alors que nous longeons Central Park. Trempés, nous décidons de repasser à l'hôtel pour nous changer et nous réchauffer.

Le temps se calme et la journée se termine avec un diner chez Andrew's suivi d'un verre au Top of the Strand, un rooftop (bar sur le toit d'un building) avec vue sur l'Empire State. Nous y faisons la connaissance de deux Américains, venus de Floride pour passer le weekend à New York. Au départ un peu surpris par leurs questions, nous apprécions le moment d'échange avec ces personnes curieuses de connaître notre ressenti à l'égard de leur pays, et pas avares de conseils pour 2 sous !

Jour 9 - Lundi 1 septembre (~12km)

Notre journée démarre par quelques achats de matériels photo à la boutique B&H pour Simon. Nous avons déjà bien sillonné Manhattan, aussi nous décidons d'explorer les environs. Après 1 heure de métro, nous arrivons à Coney Island. Les grattes ciel familiers laissent place à une immense fête foraine et à une plage qui s'étend sur des kilomètres. Il fait beau et il y a un monde fou. Nous trouvons quand même un coin pour poser nos serviettes et Simon ne résiste pas au plaisir d'aller piquer une tête dans l'océan. Nous passons ensuite déguster un hot dog en traversant le Luna Park.

Au retour, nous nous arrêtons au Brooklyn Bridge Park pour admirer une dernière fois le coucher de soleil sur la skyline. La fin du séjour est proche et nous sommes déjà nostalgiques de tous ces beaux moments. Cette fois-ci, nous retrouvons le métro facilement : nous sommes devenus de vrais New-Yorkais !

Photo de Coney Island

Coney Island

Photo en souvenir du World Trade Center

Souvenir en photo du World Trade Center

Photo de Miss Liberty depuis Brooklyn

Miss Liberty depuis Brooklyn

Photo de la skyline de New York depuis Brooklyn

La skyline de New York depuis Brooklyn

Photo de la skyline de New York depuis Brooklyn

Encore une de la skyline de New York depuis Brooklyn

Photo croisement 7th Avenue et West 34th Street

Croisement de la 7th Avenue et West 34th Street

Jour 10 - Mardi 2 septembre (~7.5km)

C'est notre dernier réveil à Manhattan, nous devons quitter l'hôtel à 13h. Levés relativement tôt, nous avons le temps d'effectuer une dernière visite. Après 3 essais infructueux depuis le début de notre séjour, nous parvenons ENFIN à passer les portes de la National New York Public Library ! Le bâtiment et ses salles de lecture, dignes de la bibliothèque de Poudlard valent vraiment le coup d’œil. À la sortie, nous faisons les dernières photos : le Bryant Park, Times Square, les taxis et les camions de pompiers new-yorkais...

Il est vite l'heure de regagner l'hôtel et de libérer notre chambre. C'est le cœur lourd que nous traînons nos bagages vers le hall afin d'attendre le shuttle qui doit nous conduire vers l'aéroport de Newark.
Le retour s'effectue de nuit sans encombre. Nous atterrissons à Paris Roissy le lendemain matin. Nous regagnons Orly avec la navette Air France. Vol Paris-Hyères : terminus à 16h06, le 3 septembre. De merveilleux souvenirs plein la tête et une envie certaine de retourner aux États-Unis.

Photo de l'intérieur de la National New York Public Library

Intérieur de la National New York Public Library

Photo d'une voiture de police et de taxis

Voitures de police et taxis

Conclusion

Nous accusons le jetlag les jours suivants (surtout Simon), le décalage étant bien plus difficile à rattraper dans ce sens là. Heureusement, nous profitons de quelques jours au bord de la mer avant de reprendre le boulot. Vivement le prochain voyage !

En résumé

Nous vous recommandons

  • la navette Air France (Orly -> Roissy)
  • le shuttle Airlink
  • le Andrew's Coffee Shop
  • le New York City Pass
  • la High Line
  • le restaurant Bare Burger
  • la comédie musicale à Broadway (Chicago)
  • l'Empire State Building (/!\ pas de trépied autorisé pour les photographes)
  • Central Park
  • la soirée au Blue Note
  • le Rockefeller Center (au lever ou à la tombée du jour)
  • la messe Gospel à Harlem (Bethel Gospel Assembly)
  • la boutique B&H pour les achats de matériels photo et vidéo
  • Coney Island
  • la National New York Public Library

Nous n'avons pas apprécié

  • les odeurs de bouffe grasse, de déchets...
  • les coups de frais en passant devant les portes ouvertes des magasins où la clim est à fond

Installer ou mettre à jour un WordPress en local sans FTP

Si vous gérez des blogs sous WordPress, les problèmes de mises à jour locales de la plate-forme et de ses plugins doivent vous être familiers. Pour les effectuer, le système par défaut requiert un serveur FTP sur la machine utilisée. Pour se passer de ce lourd pré-requis, il suffit d'ajouter (après les réglages MySQL par exemple) la ligne suivante au fichier wp-config.php :
define('FS_METHOD', 'direct');

Logo de WordPress

WordPress utilisera désormais le votre système de fichier et vous pourrez effectuer les mises à jour simplement.

J'en profite pour vous lister les arguments possibles. Dans mon cas, j'ai utilisé le premier, direct :

  • direct : pour utiliser directement le système de fichier,
  • ssh2 : pour forcer l'utilisation de l'extension PHP SSH si cette dernière est installée,
  • ftpext : pour utiliser l'extension PHP FTP si elle est installée, ou encore
  • ftpsockets : pour utiliser FTP à travers la classe PHP Sockets

Source : Editing wp-config.php - WordPress Codex

Suivez la création d’un jeu vidéo sur le Thimbleweed Park Development blog

Si les jeux vidéos vous intéressent et que vous êtes curieux de savoir comment ils sont construits, je vous invite à aller lire le blog du développement de Thimbleweed Park. Ce dernier a été kickstarté par 2 grands noms à l'origine du point & click Maniac Mansion. Au rythme d'au moins un billet par semaine, Ron Gilbert et Gary Winnick nous proposent de suivre leur aventure durant toute la durée de création (et même après à mon avis). Les sujets ne manquent pas : idées ajoutées ou supprimées, design, histoire, adoption d'outils de développement ou construction de nouveaux. Ron est plus axé sur le développement du jeu, le moteur, le gameplay. Gary, lui, est plus porté sur le design, l'animation ou l'écriture du scénario. Ces deux facettes complémentaires prennent la plume chacun leur tour pour nous permettre d'avoir une vision globale du processus de création.

Pour nous autres, simples consommateurs, c'est une belle opportunité d'en apprendre plus sur cet univers qui nous passionne. Ce blog est une étude de cas concrète sur la création d'un jeu vidéo par des professionnels aguerris.

Je leur souhaite bon courage et j'ai hâte de pouvoir jouer au produit fini.

Lien utile

BrowserSync, tester ses sites sur plusieurs navigateurs simultanément

BrowserSync est un outil basé sur Node.js qui permet de débuguer ses sites en même temps sur plusieurs navigateurs, simultanément sur des machines, plate-formes différentes. Il joue le rôle de proxy hyper-vitaminé entre le site et vos browsers. La version 2 est sortie il y a un peu moins d'un mois.

Fonctionnalités

  • Naviguer simultanément avec plusieurs navigateurs desktops ou mobiles sur un même site
  • Si un fichier CSS change, la page est rechargée sur tous les navigateurs
  • Synchronisation des clics et scrolls, remplissage des champs et validation de formulaires
  • Recharger la page sur tous les navigateurs
  • Avec Weinre, débuguer une page avec un seul et même outil proposant les fonctionnalités standards (navigation et éditions des éléments HTML/CSS/JS, accéder à la console, voir la timeline des chargements, les activités réseau...)
  • Avec Pesticide.io, afficher des informations en overlay sur les boites CSS en live sur la page
  • Simuler de la latence sur le chargement des pages

Installation

  • Pré-requis : Node.js et npm
  • npm install -g browser-sync

Démarrage

  • sudo browser-sync start --proxy "www.monsite.loc" --files "css/*.css"
browsersync-in-action-screenshot

BrowserSync en action sur un Firefox, un Chromium et un Firefox pour Android

 

La seule chose que je regrette, c'est que les changements effectués dans le DOM via Weinre ne soient pas répercutés sur toutes les fenêtres ouvertes et connectées à BrowserSync. J'ai ouvert une issue sur GitHub pour savoir s'il serait possible d'implémenter cette fonctionnalité.

Encore un bel outil à ajouter à sa trousse au plus vite, si ce n'est pas déjà fait.

Liens utiles

Sangria Gratuite – Petite découverte musicale #9

En cette saison hivernale et après un billet plutôt grave, je vous propose de vous réchauffer le cœur, et surtout les oreilles, avec un bon coup de Sangria Gratuite. Non, je n'ai pas encore transformé ce blog en boutique d'alcool clandestin.

Photo : Thomas Szczepanski

Photo : Thomas Szczepanski

Ce groupe originaire de Tarbes est composé de trois musiciens. Ces joyeux drilles sévissent depuis la fin des années 90 et concoctent des airs festifs en français, espagnol et occitan qui sentent bon le soleil. Les thèmes abordés sont aussi bien légers (Nos héros) qu'engagés (C'est la France qui paie). Ils ont déjà pas moins de 9 albums à leur compteur, dont 1 live, 1 DVD et 1 best-of, et n'ont pas l'air de vouloir s'arrêter en si bon chemin. Le dernier, Show Bouillant, n'a d'ailleurs pas encore un an.
Misant certainement plus sur les recettes liées à leurs concerts qu'à leurs ventes de disques, leurs chansons sont disponibles en écoute gratuitement sur SoundCloud. Moins connus en dehors de mon sud-ouest natal (où par contre ils font un carton), je les attends toujours à Lyon !

Si vous avez besoin d'un coup de boost, c'est la musique qu'il vous faut ! Ils s'appellent Sangria Gratuite, et si vous avez retenus ça, c'est l'essentiel. Les fans comprendront.

PS : Le titre « Mon accent » est devenu ma référence lorsque certains taquinent le mien.
PS² : J'étais persuadé avoir déjà fait un billet les concernant depuis un moment, erreur réparée !




Liens utiles :