Very Good Bowie Trip, un podcast sur la vie de David Bowie

Sur une recommandation détournée de Corentin Lamy, j'ai lancé en septembre dernier l'écoute de ce podcast. Diffusé à l'été 2022 et composé de 9 épisodes d'environ une heure, Michka Assayas, – entre autre chose – journaliste rock, prend le temps de nous présenter chaque étape de la vie de ce personnage hors norme qu'était David Bowie. De ses débuts de galère, où il cherche désespérément à se faire connaître, les années fastes avec ses 3 albums appelés la « trilogie berlinoise » à sa fin tragique en 2016, emporté par la maladie à l'âge de 69 ans. Vous apprendrez certainement quelque chose, au pire, vous aurez passé un excellent moment au son de 50 années de périodes musicales éclectiques.

Bowie n'a pas toujours été une star incontestée (parfois sous-cotée). En 1969, la chanson Space Oddity, son premier hit, n'aura pas déclenché la gloire qui se fera attendre quelques années. Si vous êtes curieux, amoureux ou souhaitez parfaire votre culture musicale concernant une figure emblématique du mouvement glam-rock, pop, je ne peux que vous recommander l'écoute de ce podcast qui déchiffre les 1000 visages de cet artiste complet qui n'a eu de cesse de se renouveler.

J'ai terminé le dernier épisode il y a quelques jours. Quel plaisir d'écouter tous ces tubes aux sons si différents les uns des autres, tout en traversant son histoire parsemée d'amitiés tintées d'admiration pour des icônes telles que Lou Reed ou Iggy Pop. J'y ai appris beaucoup de choses sur sa vie, Bowie s'étant fait « discret » après de graves soucis de santé en 2004 et fait la découverte du groupe Mott the Hoople, une pépite des années '70, relancé par Bowie. Ce dernier a en effet eu une grande carrière en tant que producteur.

Pour les personnes peu adaptes des podcasts, Michka Assayas a écrit un livre du même nom, Very Good Bowie Trip, à partir de toutes les références amassées pour produire cette série d'émissions.

Enfilez votre meilleur casque et laissez-vous guider !

Pochette du podcast Very Good Bowie Trip représentant David Bowie, déchiré par le symbole d'un éclair, ainsi que le logo de la radio France Inter en haut à droite.

Lien

Nettoyer les tweets de son compte Twitter

Vu tout ce qui se passe sur Twitter ces derniers temps, nettoyer son compte à défaut de le supprimer ne peut qu'être une bonne idée. Attaché que j'étais à ce réseau que je fréquente depuis 2008, ma politique de suppression des tweets était très laxiste. Les messages de plus de deux ans étaient supprimés de temps en temps. Ayant décidé de ne plus participer à cette mascarade organisée par un mégalo de première, je me suis dit qu'il était temps de faire un vrai ménage.

Tous les messages exceptés le premier 😢 et le dernier expliquant mon départ et où me retrouver ont été effacés. Pour ce faire, j'ai utilisé l'outil Tweets Cleaner, développé en Node.

Comment faire pour supprimer tous mes tweets ?

  • Faites une demande de vos données
  • Créez une application Twitter
  • Téléchargez l'archive disponible via un lien envoyé par mail (ça peut prendre du temps avant qu'il n'arrive)
  • Ouvrez l'archive et récupérez le fichier tweets.js qui se trouve dans le dossier data
  • Récupérez le projet Tweets Cleaner (git clone https://github.com/hugocaillard/tweets-cleaner && npm install)
  • Mettez le fichier tweets.js à la racine du projet que vous venez de récupérer
  • Copiez le fichier config.sample.js vers un fichier qui s'appelle config.js
  • Éditez le fichier config.js en complétant les informations propres à l'application Twitter que vous venez de créer

Comment ne supprimer que les tweets plus vieux qu'une certaine date ?

  • Modifiez le contenu de la variable maxDate qui se trouve dans le fichier config.js
  • Exemple de valeur acceptée : maxDate: '2022-11-01'

Et les messages privés ?

Je ne peux que vous recommander d'effacer également vos correspondances privées. Ayant personnellement fait le tri au fur et à mesure, je n'ai pas eu besoin d'utiliser un script. Si ça vous intéresse, n'hésitez pas à me le faire savoir pour que je mette à jour l'outil en ce sens.

Attention aux applications connectées

Dans le cas où vous souhaiteriez supprimer votre compte, n'oubliez pas d'aller voir du côté des applications connectées à Twitter. Si ce dernier est utilisé pour vous y connecter, vous perdrez tout bonnement votre droit d'accès.

Et après ?

Mastodon n'est pas parfait, tout comme Twitter ne l'a jamais été non plus. Je ne peux que vous recommander d'essayer les alternatives. Prenez le temps de trouver un endroit où vous vous sentez bien. N'hésitez pas à tenter des choses. Atterrir sur la grosse instance que tout le monde recommande pour découvrir l'outil, c'est bien. Trouver un serveur plus petit et qui vous correspond, c'est mieux !

Supprimer son compte Twitter ?

J'aimerais, mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Le fait que le nom d'utilisateur puisse être réutilisé derrière me pose un vrai soucis. Je ne souhaite pas voir mon identité usurpée via une URL sur laquelle j'ai longtemps communiqué. Je préfère conserver le compte, supprimer toutes les données personnelles et indiquer aux personnes qui me suivent ou qui tomberaient sur ce compte où me trouver.

Lien utile

Quelques astuces pour mettre votre Mastodon au régime

Mastodon est l'outil que j'utilise pour être présent sur le fédiverse. J'ai choisi de créer ma propre instance pour être chez moi et mettre en avant le côté décentralisé, principe même du fédiverse et ainsi éviter les silos de données que peuvent être les grosses instances telles que mastodon.social, mamot.fr, framapiaf. La contre-partie à ça, c'est que je dois administrer la machine et que Mastodon porte bien son nom. Il est lourd et ça ne va pas en s'arrangeant. J'avais remonté ce soucis il y a plus de 2 ans dans ce ticket qui est pour le moment resté lettre morte.

Le problème de la décentralisation sans délai d'invalidation des données

Mastodon a choisi la distribution à la décentralisation. Tous les fichiers postés par un utilisateur du fédiverse sont envoyés sur chaque instance sur laquelle au moins une personne suit cette dernière. Le gros avantage, c'est que chaque système est autonome, la charge est répartie en fonction de l'instance qui accueille un nombre d'utilisateurs et une petite instance ne verra pas ses ressources (trop) torpillées par une grosse instance. Le revers de la médaille, c'est que chaque instance voit inexorablement gonfler le volume de ses données avec le temps. Si vous consultez votre compte régulièrement, les chances sont faibles pour que vous souhaitiez lire à nouveau un pouet qui date de plusieurs jours/heures/semaines. Le microbloging se base plutôt sur des échanges instantanés.

Supprimer les médias inutiles

L'idée ici est de supprimer les fichiers de type média vieux de plus de 3 jours. Si vous trouvez que ce délai est trop court, libre à vous de le modifier. Si vous souhaitez garder l'historique complet des personnes que vous suivez, ce n'est clairement pas la chose à faire. Cette étape est irréversible.

#! /bin/bash
RAILS_ENV=production
cd /home/mastodon/live
bin/tootctl media remove --days 3
bin/tootctl preview_cards remove --days 3

Supprimer les headers inutiles

Les images qui décorent le haut des profils est une autre fonctionnalité gourmande en espace disque. Certaines pouvant peser plusieurs mégas, je vous laisse imaginer l'impact avec des milliers de comptes recensés. J'ai créé un script permettant de remplacer les images qui font plus de 100ko pour gagner un maximum de place. Il est disponible sur Gitlab.

Conclusion

Loin d'être idéales, ces méthodes me permettent de profiter de Mastodon sans voir mon disque se remplir de fichiers qui ne me semblent plus nécessaires. J'espère cependant qu'une commande sera ajoutée à tootctl pour prendre en compte ce cas d'usage. Cette problématique est remontée à la surface depuis la dernière vague de migration en date des déçus de l'oiseau bleu.

ps : Cet article est en brouillon chez moi depuis près de 2 ans. La nouvelle vague d'arrivée sur Mastodon m'a motivée à le publier. Je me suis dit que les personnes tentées pour monter leur propre instance pouvaient être intéressées.

Désactiver FLoC de tous vos vhosts Apache2 en une fois

FLoC (Federated Learning of Cohorts) est le nouveau moyen de traçage de Google qui a senti le vent tourner concernant le tracking à base de cookies. Je ne vais pas m'étendre sur le fonctionnement de FLoC mais si le sujet vous intéresse, je vous recommande la lecture de l'article « Google chante le requiem pour les cookies, mais le grand chœur du pistage résonnera encore ».

Utilisant Apache2 pour servir mes sites, je ne souhaitais ajouter globalement l'en-tête à envoyer pour désactiver le pistage. Que ce soit pour les futurs sites ou la mise à jour de cette directive, je n'aurai qu'à modifier cette configuration.

Ayant de l'Ubuntu par chez moi, l'arborescence présentée peu être différente de la vôtre mais l'idée est de créer un nouveau fichier de configuration qui sera chargé globalement. Le mod headers devra être activé pour que cette directive fonctionne. Sur Ubuntu / Debian-like :

sudo a2enmod headers

Je vais créer le fichier /etc/apache2/conf-enabled/floc.conf avant d'y ajouter le contenu qui suit :

<IfModule mod_headers.c>
  Header always set Permissions-Policy: interest-cohort=()
</IfModule>

Relancez ensuite la lecture des fichiers de configuration :

sudo service apache2 reload

Et c'est fini. Vous pouvez vérifier vous-même si l'en-tête est bien ajouté ou utiliser l'outil proposé par eWatcher.

Merci Google pour cet en-tête gratuit que tu m'obliges à envoyer à mes visiteurs pour éviter que tu ne te serves de leur vie privée pour faire ton beurre. À noter que ce tracking n'est effectif (pour le moment) que chez les utilisateurs de Chrome. Si ce n'est déjà fait, passez à Firefox.

Désactivation du flux RSS issu de FeedBurner

[Edit] Ce changement est effectif. Le flux FeedBurner n'est plus actif.

Ceci est un message de service.

Dans la même optique que celle du billet sur pourquoi j'arrête d'utiliser Google Analytics, je souhaite me passer du gestionnaire de flux RSS FeedBurner, filiale de de big G. Je l'ai retiré du haut de mon site depuis plus de 4 ans mais il est toujours alimenté pour les personnes qui me suivent depuis plus longtemps par ce biais. Si c'est votre cas et que vous souhaitez continuer à suivre ce blog, merci de mettre l'adresse à jour dans votre agrégateur de flux favori : https://www.simounet.net/feed. Je compte désactiver FeedBurner le 1 mai 2021.

Une tasse ayant
Photos d'origine par Lea Böhm

J'avais un peu oublié ce billet qui était dans mes brouillons depuis le 29 juillet 2016, persuadé de l'avoir déjà publié. Un récent mail de la part de FeedBurner concernant des changements concernant leur service m'a fait douté. J'ai bien fait de vérifier. 🙂