Décidez de ne plus visiter un site qui ne vous respecte pas

Cette histoire de cookie wall où les utilisateurs devraient payer pour qu'on ne les traque pas avec des cookies (publicitaires) est un foutage de gueule supplémentaire de la part des éditeurs.

Un site qui vend vos données de profil pour se faire de l'argent, vous affiche des publicités dans tous les coins et vous demande maintenant de payer pour ne pas être traqué (pas question ici de supprimer la pub') mérite-t-il votre passage ? En mettant ce système en place, ils ont fait leur choix, à vous de faire le votre.

Je ne pense pas que ces sites s'attendent à voir beaucoup de monde payer. Cette mesure est là pour que tout se passe comme avant. Et s'ils font quatre sous de plus au passage, pourquoi se priver ?

Une forme humaine jetant un papier dans une poubelle.
Photo de Gary Chan

Comme dans beaucoup d'autres secteurs de notre société, l'unique chose que les entreprises comprennent, c'est le pouvoir de leurs usagers. Si leur audience s'effondre, ils changeront (peut-être) leur fusil d'épaule et arrêteront (peut-être) de prendre leurs visiteurs pour des vaches à lait.

Savoir si un site joue avec nos données est parfois compliqué. « Grâce » au cookie wall, le message est clair. Choisissez en connaissance de cause, en attendant que les lois évoluent. Même après ça, nous pouvons leur faire confiance pour trouver autre chose pour nous avoir. C'est l'éternel jeu du chat et de la souris en place depuis plusieurs dizaines d'années.

Vous n'êtes pas obligé de subir leur modèle économique nauséabond. Lisez des sites qui vous respectent et quand vous le pouvez, soutenez-les !

Nous ne sommes qu’en 2021 et les Daft Punk se séparent

Après 28 ans de carrière, 4 albums studios, 2 albums live et quelques autres projets, le duo casqué, formé de Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo, représentants de la French touch à l'international, a annoncé sa séparation dans une vidéo de presque 8 minutes.

Leur communication reposant depuis leurs débuts sur une aura de mystère, nous étions habitués à les voir disparaître de longues années entre la sortie de leurs albums suivis d'une tournée autour du globe. Je m'attendais à les voir dépoussiérer leurs casques du grenier comme par magie mais pas vraiment pour ce genre d'annonce.

Fanboy assumé

Daft Punk fait partie de ces groupes que je suis fidèlement depuis mon adolescence. Leurs productions étaient rares mais toujours de qualité. Dans chacun de leurs albums, certains titres m'ont marqué au fer rouge et resteront des marqueurs de mon ADN musical.

Leur dernier album, Random Access Memories, date déjà de presque 8 ans. Je l'apprécie beaucoup même s'il n'est pas dans la continuité des précédents. Ils ont privilégié les collaborations avec d'illustres artistes (coucou Giorgio Moroder, Nile Rogers et les autres) à leurs compositions électroniques habituelle pour produire un album plus éclectique. Leur touche est toujours présente mais l'hommage à leurs origines musicales est palpable. Ils ont eu l'occasion de se faire plaisir, et ils l'ont fait.

Si pour beaucoup (et je les comprends), Get Lucky reste le titre emblématique de l'album, j'aurais tendance à les retrouver sur des pistes comme la dernière, Contact, qui défile tout en crescendo sur 6 minutes 23, ou encore Motherboard.

One more time!

Les deux artistes étant encore jeunes, je croise les doigts très fort pour une reformation dans quelques temps. Laissez-moi rêver. Il y a fort à parier qu'ils ne resteront pas inactifs.

L'occasion est trop belle de ressortir leur discographie pour s'en mettre plein les oreilles avec du Homework, Discovery ou les Alive qui n'ont pas pris une ride.

RIP David Bowie (8 Janvier 1947 – 10 Janvier 2016)

Et dire que je comptais commencer l'année du blog sur une note positive. Je crois que c'est raté après l'annonce ce matin du décès de David Robert Jones, plus connu sous le pseudonyme de David Bowie. 27 albums, plus de 50 ans de carrière, incontestable génie de la scène avec un besoin incessant de se renouveler et de s'essayer à tout. Voilà ce que je retiendrai de ce personnage hors norme. Difficile d'en faire un résumé tant son œuvre est grande, diverse et riche en titres légendaires. Je ne peux que vous conseiller d'aller écouter le Page Wikipedia du best of Bowie sorti en 2002 qui rassemble tous les "vieux" classiques de l'homme aux 1000 visages.

Ground Control a perdu le contact avec son Major Tom mais sa voix résonnera encore longtemps dans nos oreilles.

 

David Bowie - Space Oddity

David Bowie - Life On Mars?

David Bowie - The Man Who Sold The World

Je suis triste et je n’oublierai pas

Déjà plus d'un mois que les attentats du vendredi 13 novembre 2015 ont été perpétrés sur le sol français, emportant avec eux 130 innocents. Une vraie tragédie, en plein cœur de Paris, en France, un pays pas officiellement en guerre. Je n'arrive toujours pas à réaliser. Un cauchemar, irréel. J'avais déjà été choqué par les actes terroristes à l'égard de Charlie Hebdo et de l'hypermarché casher mais j'étais loin de me douter que moins d'un an après, ce serait pire.
C'est vous et moi qui avons été ciblés cette fois-ci. Un symbole de liberté représenté par des personnes d'horizons divers et variés, sortis profiter de la vie, comme un vendredi soir tout ce qu'il y a de plus classique par chez nous.

Je n'ai qu'une hâte, que 2015 s'achève et que 2016 voit le jour sous de meilleures hospices. Je me souviendrai toute ma vie de l'année de mes 30 ans, malheureusement pas pour les bonnes raisons.

P.S. : Je remercie le gouvernement de ne pas avoir raté cette occasion de restreindre nos libertés en manipulant l'actualité, une fois de plus. Heureusement que le pouvoir n'est pas aux mains de la gau... Oh wait.

#JeSuisTriste #EnMémoire

#JeSuisCharlie

En ce mercredi 7 janvier 2015, 12 personnes ont perdu la vie, abattues en plein cœur de Paris. Pour quel motif ? Celui d'avoir exprimé leurs opinions à l'aide de trois armes universelles : l'humour, un papier et un crayon. Les médias nous racontent fréquemment le même style de scénario où des journalistes, des artistes, des militants sont tuées pour des raisons semblables. La différence ici, c'est qu'il ne s'agit pas d'un pays éloigné, en guerre ou peu regardant sur la liberté de parole. Nous sommes en France, pays des droits de l'Homme où la liberté d'expression est une composante fondamentale.

Je trouve inadmissible de pouvoir mourir pour avoir exprimé ses opinions. Jusqu'à preuve du contraire nous sommes en France, dans un pays libre, démocratique et laïque. Nous ne nous laisserons pas museler par le règne de la terreur.

J'insiste sur la France après le drame qui s'est déroulé aujourd'hui mais le message vaut également pour le reste du globe. La liberté, sous quelque forme qu'elle soit, ne devrait pas avoir à être négociée.

#JeSuisCharlie

 

#JeSuisCharlie

par Jean Jullien