1

Curiosity s’est posé sur Mars en ce 6 août 2012

Lancé le 6 novembre 2011 depuis la base de Cap Canaveral, et après 9 mois de voyage à travers l'espace, Curiosity s'est posé sans encombre dans le cratère Gale le jeudi 6 août 2012 aux alentours de 7h31 (heure de Paris). Pour plus de détails, je vous invite à consulter des sources d'informations bien plus pointues que ce blog (la page Wikipedia le concernant par exemple) car ce qui m'intéresse ici, c'est surtout la prouesse technique et cette capacité qu'a l'Homme d'entreprendre des projets fous et de mettre en œuvre tous les moyens dont il dispose pour y arriver, le poussant à inventer ce qui n'existe pas encore pour atteindre son objectif. Rendons-nous compte de l'exploit réalisé : un robot fabriqué sur notre bonne vieille Terre va pouvoir photographier Mars à partir du sol, analyser les différents éléments qui l’entourent et nous faire parvenir le tout dans la foulée sans même avoir à quitter le sol martien qui se trouve pourtant au minimum à 0.3727 années lumières, soit  55.758 millions de km, rien que ça ! À noter que les informations peuvent mettre entre 8 et 42 minutes pour nous parvenir.

Après tout ce temps passé à la conception du robot, de son plan de vol et des milliers de choses annexes le concernant, c'est avec succès que la première étape d'une longue série (en tous cas je l'espère) a pris fin après que Curiosity a enfin foulé la surface de Mars. Quelle fierté pour les équipes qui ont travaillé d'arrache-pied sur cette phase du projet. Si vous avez vu la conférence de presse qui a suivi, l'émotion était au rendez-vous.

 Photo prise par Curiosity le 23 août 2012 (source Nasa.gov)

Comme beaucoup d'entre nous, je dois bien avouer que l'exploration spatiale me fascine. Rien que le fait d'imaginer que nous puissions analyser, photographier, voir même envoyer des gens sur une autre planète me laisse rêveur. C'est le genre de scénario que j'adore dans les films ou les livres de science-fiction, alors que dire quand cette dernière rejoint la réalité. Le hasard a fait que j'ai visité la Cité de l'Espace il y a peu, et qu'une exposition temporaire sur la planète Mars en l'honneur du voyage (alors en cours) de Curiosity nous a été proposée. À cette occasion, je me suis rendu compte que mes connaissances concernant la planète rouge n'étaient pas vraiment reluisantes, inutile de vous dire comme j'ai regretté de n'avoir pas été plus attentif en cours.

Après m'être documenté un minimum sur l'équipement dont dispose Curiosity et avoir vu sa représentation grandeur nature à la Cité de l'Espace, je n'arrive toujours pas à imaginer le nombre de technologies embarquées dans cette aventure. Je peux qu'imaginer l'exigence, la précision ou le nombre de tests effectués avant son départ; difficile d'aller remplacer un composant défectueux à une telle distance.

Auto-portrait de Curiosity (source Nasa.gov)

Les premières images proposées par le robot, et notamment ce panorama, me donnent déjà l'impression d'être sur la planète rouge alors qu'après 7 semaines passées sur Mars, Curiosity vient de trouver le lit d'une rivière, confirmant la présence d'eau dans le passé sur cette planète qui semble à présent désertique. J'ai hâte de voir la suite des résultats de ces expériences menées par tous ces gens passionnées et fiers de leur travail. Si vous êtes sur Twitter, je vous invite à ajouter le compte @MarsCuriosity afin de suivre ses aventures au jour le jour.

ps : j'avais commencé la rédaction de ce billet quelques jours après l'atterrissage de Curiosity sur Mars, mais je l'ai laissé traîner trop lontemps, voilà pourquoi se mêlent ici mes réactions à chaud et des informations plus récentes.

  1. Bonjour,
    C’est une très bonne nouvelle surtout avec toutes les ressources humaines et financières qui ont été investies dans ce projet. J’espère que le robot pourra faire son travail sur la planète Mars sans problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aucun trackbacks pour l'instant