0

Pourquoi j’ai quitté Google Analytics

Depuis le début du mois d'avril, je n'utilise plus Google Analytics. Il me servait essentiellement à connaître les statistiques de visites sur ce blog (ainsi que sur mes autres sites). Je vous avais fait part de cette envie lors de la présentation de l'outil d'analyse de logs GoAccess. C'est désormais chose faite.

Pour les curieux, et peut-être aussi pour faire prendre conscience à ceux qui, par habitude, ne penseraient pas à revenir sur ce choix, je me suis dit qu'un retour pourrait être utile.

  • Ce blog est majoritairement consulté par des technophiles dotés de bloqueurs de traqueurs analytics/pubs et je me suis rendu compte que les stats entre GoAccess et Analytics n'avaient rien à voir,
  • j'ai tendance à croire qu'une trace dans un log sera toujours plus fiable qu'un événement JavaScript (chaque ressource demandée par un client, même arrêtée inopinément est tracée),
  • je refuse d'engraisser gratuitement les algorithmes de Google avec les contenus que je produis, et par là même occasion de suivre et analyser les faits et gestes de mes lectrices et lecteurs,
  • étrangement le taux d'utilisateurs de Chrome est beaucoup -beaucoup- plus élevé sur Google Analytics que sur GoAccess (tirez-en les conclusions que vous voulez) (oui, je suis pro-Firefox et j'assume),
  • j'essaie autant que possible de me passer des services proposés par Google quand une alternative viable et libre existe. Cette entreprise, dont le nombre de monopoles ne cesse de croître, fait bien ce qu'elle veut des données que je lui offre et ça fait bien longtemps maintenant que j'ai adopté la maxime « si c'est gratuit, c'est que c'est toi le produit »,
  • ce sera toujours un script en moins à charger (j'en ai d'ailleurs profité pour supprimer les quelques scripts externes qui traînaient - coucou Gravatar),
  • je devais consulter le tableau de bord Analytics une fois tous les deux mois et GoAccess me donne toutes les métriques dont j'ai besoin pour m'assurer que tout fonctionne normalement.

Je pourrais continuer comme ça longtemps mais les points principaux sont là. Et vous, c'est pour quand ?

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aucun trackbacks pour l'instant