4

Récap’ du dimanche #24

sunday

Ca faisait un bail que je n'avais pas fait de récap' du dimanche ! J'espère que vous allez bien et que le week-end n'est pas passé trop vite. Les jours se raccourcissent à la vitesse de l'éclair et je ne sais pas vous mais je trouve ça assez dur mentalement, car du coup, la journée se réduit à la routine métro-boulot-dodo avec la nuit omniprésente lors de notre temps libre... La bonne chose avec l'arrivée de l'hiver, c'est la neige (et le ski par la même occasion mais c'est pas encore pour tout de suite) et les patinoires de Paris qui vont refaire leur apparition dès décembre (j'en ai déjà parlé l'année dernière, mais je referais sûrement un coup de pub) !

Pour en revenir un peu à ce blog, j'ai eu pas mal de retours assez tranchants vis à vis de ma critique du livre VI de Kaamelott lors de mon précédent article. Comme je l'ai répondu à chacun d'entre eux (oui j'accepte également les critiques du moments qu'elles sont un minimum argumentées), je n'ai aucun problème avec ceux qui ont apprécié les 2 derniers livres, au contraire, tant mieux pour eux, malheureusement, ça n'a pas été mon cas, donc j'ai juste exposé mon avis sur mon blog, rien de plus ! Loin de moi l'idée de juger Alexandre Astier (que je considère toujours comme un très grand monsieur), j'ai juste été déçu. Je souhaitais d'ailleurs faire un clin d'oeil à la personne qui tient la fan page Facebook d'Astier & Co car elle a publié le lien vers mon article qui n'était pourtant pas très élogieux, ce qui démontre une prise de recul certaine face aux critiques, qu'elles soient bonnes ou mauvaises.

Vu le retard assez colossal que j'ai pris vis à vis du récap' de mon Tumblr, je ne vais pas reprendre tout ce que j'ai posté depuis mais je vous invite à aller vous y ballader. J'ai également arrêté l'ajout automatique des liens posté sur mon Delicious sur le service de microblog, ce qui faisait assez doublon et n'avait au final aucun intérêt. Vous pouvez donc les trouver ici ou sur mon Twitter !

Bonne fin de week-end à tous, sauf à ceux qui font le pont ! 😀

19

Review sur l’évolution de la série TV Kaamelott et le Livre VI

Que dire ? Comment exprimer mon désarrois face à ce dernier livre diffusé sur M6 ces 3 dernières semaines ? Je ne trouve pas les mots tellement ma déception est grande... Je pense être un fan inconditionnel de Kaamelott, j'ai comme beaucoup d'entre vous, vu et revu les différents livres sans m'en lasser, et je n'avais jamais été déçu (même si certains épisodes sont moins bon que d'autres, chose qui me semble normale avec 100 épisodes par saison) jusqu'à l'arrivée du livre 5. A partir de ce moment, j'ai l'impression qu'Alexandre Astier nous a fait dévier de l'univers qu'il nous proposait depuis 4 ans, des personnages stéréotypés et très différents les uns des autres et des scènes drôles, légères, avec une pointe d'humour noir, tout en essayant de coller dès que possible à la légende arthurienne. En effet, aussi bien les personnages que l'histoire sont devenus de plus en plus noirs alors qu'on avait plutôt pris l'habitude de se poiler lors des premières livres. Qu'Astier ait souhaité évoluer, je peux très bien le comprendre, mais à ce point là, ce n'est plus une évolution, c'est carrément un changement radical du ton général de la série. Arthur et Lancelot se voient complètement métamorphosés, passant de caractères plutôt neutres (très moqueur second degré pour Arthur et très effacé, limite plat, pour Lancelot). La différence entre le livre IV et le V est flagrante, peut être pas le jour et la nuit, mais pas loin...

kaamelott_livre_VI

Pour ma part, c'était ce côté décalé anachronique rempli d'humour à chaque réplique, qui faisait tout le charme de la série; on se souviendra de tous ces personnages attachants se retrouvant dans des situations souvent incongrues et n'effectuant leur quête que quand bon leur semblait. Nous étions loin du récit légendaire réellement entamé lors du livre V, l'histoire ne passant jusqu'alors qu'au second plan (mais n'étant pas oublié pour autant), pour servir de trame de fond à de courtes scénettes indépendantes tout en faisant des clins d'oeils humoristiques au récit légendaire (Excalibur, la dame du lac, la table ronde, les chevaliers, etc).

Je pense vous avoir dressé un état des lieux de ma vision de Kaamelott juste avant le début de la diffusion du livre VI pour lequel nous (les fans) avons attendu quasiment 2 ans. Dès les premières images, j'ai compris que j'avais de grandes chances d'être une fois de plus déçu, en effet, tomber dans une scène d'amour n'est pas vraiment ce à quoi la série nous avait habituée... Par la suite, le manque d'humour flagrant et le pseudo lyrisme de certaines scènes m'ont complètement fait halluciner... Plus les épisodes (et les semaines, rappelons qu'il y en a eu 3 séries de 3 épisodes par prime du samedi) défilaient, plus je me demandais quand est ce que j'allais commencer à accrocher... J'ai espéré tout le long de ces 9 longs épisodes que la patte Kaamelott qui m'est si chère arrive, que les personnages redeviennent drôles et attachants, car à la limite, je peux comprendre qu'à Rome, ça ne soit pas fun fun, mais il fallait tout de même faire la transition avec l'ambiance du livre I; rappelez-vous ma description d'Arthur, on ne peut pas dire que ce soit Jo le rigolo mais il avait dès les premiers épisodes un sacré sens de l'humour, alors que là, c'est le Arthur blasé de la fin du livre V auquel nous avons droit... Les seuls moments que j'ai apprécié sont ceux où les chefs de clans se réunissent, c'est pour dire...

kaamelott_arturus_rex

Certes nous en apprenons plus sur l'histoire, le pourquoi du comment Arthur est arrivé là, pourquoi il ne voudra jamais toucher Guenièvre plus tard et j'en passe... C'était exactement ce à quoi je m'attendais, connaître l'histoire pré-Kaamelott, mais quand même, de là à enlever presque tout l'humour de la série, je trouve ça un peu fort... Quant à la réalisation elle même, ça n'est pas folichon non plus. Il y a énormément de longueurs, le rythme est quasi inexistant à certains moments et je ne préfère même pas parler du dernier épisode avec Arthur à moitié mort dans son lit ou encore du dernier plan séquence avec ce même Arthur arrivant dans la villa Aconia et se remémorant tantôt des moments de sa vie d'enfant, tantôt des moments avec Aconia, tantôt des moments présents...

Alors oui, vous l'aurez compris, j'ai été extrêmement déçu; j'attendais Astier au tournant pour voir si en 2 ans, il arriverait à me faire oublier ma déception vis à vis du livre V, mais au final, il n'en a rien été... A-t-il voulu changer de registre, lassé par l'humoristique ? Avait-il prévu que ça se passe comme ça depuis le début ? Je pense que nous ne saurons jamais les réelles raisons d'un tel changement de direction, mais pour ma part, ça n'a rien d'une évolution logique même si l'on connaissait dès le début la fin plutôt tragique d'Arthur et les Chevaliers de la Table Ronde... Il semblerait qu'il sorte une trilogie de la suite du livre VI au cinéma aux alentours de 2011, mais quand on voit les audiences décroissantes de ce dernier livre à la TV (3,1 Millions de téléspectateurs le premier soir, 2,6 le second et 2,3 le troisième), il y a fort à parier que si le premier opus continue dans l'esprit de ce que nous avons vu là, il n'en sorte qu'un seul et fasse le reste en bouquin ou en bd...

Voilà en somme ce que je pense de cette fin de série. Ceux qui auront apprécié ces épisodes doivent sûrement se dire que j'y suis allé fort sur les critiques, mais ce n'est que mon coeur de fan inconditionnel terriblement déçu qui s'exprime... Messiiiiiiiiiiire, on en a gros (moi en tous cas, j'en ai très gros...) !

Sur ce, je m'en vais revoir quelques épisodes des 4 premiers vrais livres en ma possession ! Elle est où la poulette ? A Kadoc !