0

En 2018, remettons notre vie privée au centre de nos échanges numériques

Pour ce début d'année 2018, j'aimerais vraiment pouvoir communiquer avec mes proches à l'aide de logiciels respectant ma vie privée (et par la même occasion, celle de ceux avec qui j'échange). Ces logiciels existent déjà mais sont trop peu utilisés. Que ce soit à cause d'une arrivée tardive ou d'un manque de communication flagrant, ils peinent à se faire une place en comparaison avec les gros du secteur.

Voilà quelques années maintenant que des personnes peu ou pas versées aux nouvelles technologies se rendent compte que Facebook n'est pas un endroit fréquentable pour parler des choses personnelles. C'est gratuit et la plupart de nos proches sont dessus. Que demander de plus ? Ne pas en être le produit…

Pourquoi devrais-je bouger ?

Tenez-vous vraiment à laisser à une entreprise dont le seul moyen d'être rentable est d'utiliser les informations concernant vos échanges personnels savoir avec qui vous communiquez, pendant combien de temps, depuis quel endroit, à quelle fréquence ? Quels sont les sujets qui vous traversent l'esprit ? Pourquoi vous renseignez-vous sur telle ou telle maladie ou problème personnel ?

Toutes ces informations sont automatiquement classées et permettent de créer un profil numérique qui vous est attribué et vendu (dans le "meilleur" des cas) à des fins de ciblage publicitaire sans qu'on vous demande votre avis. En fait si, vous avez accepté puisque vous utilisez leur service. Vous pensez de suite à des publicités concernant des produits du quotidien mais ça peut aller plus loin comme des propositions de lecture d'informations sur un sujet qui ne vous intéresse pas ou sur lequel vous êtes en désaccord mais parce qu'un jour, par curiosité, par ouverture d'esprit, vous avez cliqué pour voir, vous y êtes désormais associé. Idem pour vos idées concernant la société, la politique et j'en passe mais vous avez compris. Tout ce sur quoi vous cliquez vous définit, que vous soyez d'accord ou pas.

Vous pensiez que c'était personnel ? Qu'un clic ne changerait rien ? Quand l'entreprise qui choisit ce qu'elle va vous proposer de regarder y voit une occasion de se faire beaucoup d'argent, il y a des chances que l'impact soit important. Comment pensiez-vous que ces services gratuits étaient financés ? Si le bonheur des utilisateurs suffisait à payer les factures, tout le monde concevrait des logiciels libres !

La solution à ça ? Utilisez un service qui respecte vos actions, ne vend pas vos données personnelles (ou encore mieux, n'y a pas accès) et ne choisit pas ce que vous pouvez ou ne pouvez pas voir à votre place. Vous n'avez rien à cacher ? Alors pourquoi placez-vous vos lettres contenant autre chose que des bisous pour tante Georgette dans une enveloppe ? Et puis pourquoi avez-vous installé des rideaux chez vous ? C'est vrai après tout… La vie privée est un droit. Nous devons pouvoir choisir si nous voulons que nos propos soient publics ou pas. Ce n'est pas à une entreprise de prendre cette décision.

Remplaçons Facebook par Diaspora

Des alternatives libres et bien plus respectueuses existent depuis près de dix ans mais sont toujours ignorées par la grande majorité des utilisateurs de réseaux sociaux. Je pense notamment à Diaspora (sur lequel je partage depuis un moment maintenant), ou plus récemment Mastodon. Mais je ne vais pas m'étendre plus sur ce sujet car je comprends que son adoption soit plus compliquée. Difficile de partager sur un réseau où les gens que nous connaissons ne se trouve pas. Pourtant, il ne tient qu'à nous de faire changer cet état de fait.

Remplaçons WhatsApp par Signal

Après Facebook, c'est de WhatsApp dont j'aimerais bien voir le nombre d'utilisateurs chuter. Propriété du premier, l'Europe se bat pour que les données récupérées par le second ne soient pas transférées au premier mais s'en passer serait encore la meilleure des sécurités.

Pour le coup, l'alternative est plus que crédible et peu s'utiliser en parallèle, le temps que tout le monde saute le pas. Signal permet d'envoyer des messages à ses contacts à travers Internet à l'aide de son annuaire disponible sur son mobile, exactement comme le fait WhatsApp. Il est possible de créer des groupes, de passer des appels vocaux ou vidéo, le tout de manière sécurisée pour assurer la confidentialité du contenu des échanges. Ce logiciel est open source et régulièrement audité, ce qui m'incite à y avoir plus confiance qu'en WhatsApp qui me dit chiffrer mes conversations mais sur lequel je n'ai aucun moyen de vérifier.

Vous pouvez très bien l'utiliser comme une simple application de SMS. En effet, si le contact avec qui vous échangez n'est pas (encore) sur Signal, le logiciel enverra le message comme un simple SMS. De cette manière, il est d'autant plus facile d'effectuer la transition vers du 100% Signal !

Des sacrifices nécessaires dans un premier temps

Je sais bien que certains d'entre-vous apprécient leur petit confort et c'est tout à fait compréhensible. Les alternatives ne proposent pas souvent une équivalence exacte avec ce qui est disponible sur le produit qu'on aimerait quitter. Les choses bougent bien plus facilement lorsque les utilisateurs se manifestent en nombre pour réclamer une fonctionnalité. Beaucoup plus en tous cas que si un service est peu utilisé. La vision de l'équipe de développeurs prime souvent sur l'avis de quelques utilisateurs mais cette dernière risque de revoir sa copie si une fonctionnalité est très sollicitée.

Dans tous les cas, profitez des fonctionnalités déjà disponibles. Encore une fois, le changement n'a pas à être radical. Vous pouvez tout à fait utiliser deux outils en parallèle tout en invitant vos amis et votre famille à vous rejoindre sur l'alternative de votre choix en leur expliquant votre démarche.

On se motive

Comme le disent si bien les gens de chez Framasoft (chez qui vous pouvez trouver d'autres alternatives plus respectueuses de vos données) : le chemin est long mais la voie est libre. Et vous, qu'attendez-vous pour vous lancer ? Si vous êtes réticents, rencontrez des problèmes ou n'en voyez pas l'utilité, n'hésitez pas à en parler dans les commentaires ou directement avec moi si ça vous arrange. Pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus, je vous recommande le livre surveillance:// de Tristan Nitot. Je vous laisse en compagnie de cette vidéo (Nothing to Hide). Il s'agit d'un documentaire sur la surveillance de masse et pourquoi vous avez peut être plus à cacher que ce que vous ne le pensez.

0

Gardez une trace des liens partagés sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Delicious)

Trunk.ly est un service relativement jeune (d'après son blog, il a ouvert ses portes le 17 décembre dernier) qui permet de garder une trace des liens que nous partageons sur les réseaux sociaux. Pour le moment, il gère la récupération de liens provenant de flux RSS (possibilité de capturer les liens de son blog, ou d'autres sites), Twitter, Facebook, Delicious et Pinboard, mais je pense que le nombre de services supportés devrait grossir au fil du temps. Rien qu'avec la gestion des RSS, les possibilités sont déjà quasiment infinies.

J'y ai ajouté mon compte Twitter et quelques instants après, tous les liens partagés depuis mon premier tweet sont apparus ! Je trouve cependant dommage que la navigation entre les urls se fasse par endless page (page sans fin), système certes esthétique mais pas très pratique à mon humble avis. De plus, la recherche intégrée semble assez aléatoire; je l'ai testée avec quelques mots clés, et bien que certains résultats soient pertinents, d'autres l'étaient beaucoup moins (certaines réponses n'avaient même aucun rapport avec le mot tapé), encore heureux que les plus pertinents se retrouvent en haut de la liste, et impossible de comprendre la logique de classement entre les topics trouvés et l'ordre chronologique adopté, ça sent l'algo foireux. Je regrette aussi qu'il n'y ait pas de recherche avancée, il serait intéressant de pouvoir donner un intervalle de dates, le système ayant déjà toutes les données nécessaires, ça ne me parait pas trop compliqué à mettre en oeuvre. Force est de constater que la recherche n'est pas le point fort de Trunk.ly.

Mais n'oublions pas qu'il se positionne avant tout comme un agrégateur de liens des différentes plateformes que nous utilisons. Sa fonction d'export des bookmarks peut se révéler très pratique pour faire une sauvegarde complète de tous nos liens partagés. A l'inverse, la fonction d'ajout de liens directs sur Trunk.ly (à la Delicious ou Scuttle) n'a pour moi aucun intérêt vu le minimalisme du moteur de recherche. La fonction de "réseau social" peut également avoir son utilité afin de suivre (follow) les liens d'une personne qui partage des adresses intéressantes, mais j'émets encore une fois quelques doutes quant à la  facilité de navigation sur ces "profils" (via endless page comme dit plus haut) qui ressemble plus à un marché au petit bonheur la chance qu'à un réel outil de veille.

Source: Lifehacker

Liens utiles:

3

Comment gérer la diffusion massive des données de géolocalisation ?

En bon geek qui se respecte, j'ai toujours adoré les services inutiles donc indispensables allant de feu Uptime-Project qui a apparemment été repris sous le nom de Uptimeprj à l'essai de plusieurs jeux online plus chronophages qu'intéressants. La mode du moment est aux services de géolocalisation du type Foursquare qui permettent de "marquer" en ligne l'endroit où vous vous trouvez à un moment précis et d'en informer un groupe de personnes (amis, famille, etc). Je n'ai rien contre, mais quand on voit comment les gens ont peur de Big Brother et flippent de laisser leurs RDV sur Google Agenda, je trouve ça assez paradoxal vu que là c'est carrément de leur propre chef qu'ils offrent leurs données persos et en temps réel ! Il est bien évidemment possible de paramétrer qui peut avoir accès à ses données mais bon... Bref, je ne vais pas remettre en cause ce principe puisque chacun est libre d'y adhérer ou pas, j'ai dû louper une étape capitale me permettant de l'apprécier, et si quelqu'un souhaite me l'expliquer, je suis tout ouie.

Maintenant que je me suis attardé sur une remarque qui ne devait prendre qu'une ligne, j'en arrive au véritable sujet de ce billet que je n'ai nullement rédigé dans le but de juger les utilisateurs des outils de géolocalisation. En fait, la chose qui me dérange le plus, se sont ceux qui lient ces dits services à leurs comptes Twitter (ou Facebook dans une moindre mesure, ce dernier étant pour moi plus perso), spammant ainsi les personnes intéressées par le contenu de base mais qui n'ont que faire de savoir qu'un tel est en train de s'empiffrer de churros 4 rue de la Ré' à 15h26 ou qu'un autre attend son métro sur le quai de la Rapé... Il me semblait avoir compris que Twitter était un espace de microblogging dont le but était de communiquer des informations susceptibles d'être intéressantes. Alors ok, certains l'utilisent également de manière perso (ça m'arrive de temps en temps), mais depuis quelques mois, ma timeline se voit de plus en plus encombrée par ces infos de géoloc' auxquelles je ne porte pas grand intérêt.

La solution est simple me direz-vous: l'UNFOLLOW ! Je suis d'accord et j'ai d'ailleurs bien vite laissé tomber les personnes qui faisaient du check-in (action de marquage) tous les 10 mètres, mais pour les autres, je dois bien avouer que le reste de leur contenu, qui soyons honnêtes en représente la majorité, m'intéresse toujours. Suis-je le seul à ne pas voir la valeur ajoutée, à ne pas saisir l'intérêt d'afficher ces données persos sur des comptes destinés à tous ? A la limite, si les sites de ces services ne proposaient pas de fonctions sociales, je pourrais comprendre, mais là, il suffit que les gens que ça intéresse se connectent entre eux non ? Ce qui me paraitrait plus logique serait d'afficher ces check-in sur sur des lieux de publications personnelles (blog perso, Facebook en rapport avec la famille ou les amis ou toutes autres personnes pouvant être intéressées par ses allers et venus, ou compte Twitter perso).

Il faut bien comprendre que malgré le caractère assez négatif qui peut transpirer de ce que je viens d'écrire, je ne fais que m'interroger sur la manière à adopter pour compartimenter les différents flux d'informations de plus en plus nombreux et variés diffusés sur la toile à propos d'une seule et même personne. Il est évident que multiplier le nombre de médias/comptes n'est pas une solution mais je persiste à penser que la dissociation contenu généraliste/perso (sauf rares exceptions) permet de conserver une certaine logique vis à vis de ceux qui nous lisent.

ps: au pire, il reste toujours DestroyTwitter qui permet de filtrer le contenu d'exclure des tweets de sa timeline via des mots clés ! :p

7

Petite découverte musicale #7: Loris

Aujourd'hui, je viens vous parler d'un jeune artiste de 18 ans: Loris. Ca fait 2 ans qu'il s'est sérieusement mis à la musique et se produit déjà dans quelques salles/festivals à ce que j'ai pu lire ici et là. Vu la qualité de ce qu'il nous propose depuis plusieurs mois sur Youtube, le bonhomme doit pratiquer depuis un bon moment. Son groupe et lui interprètent des chansons originales à tendance clairement electro disponibles sur leur MySpace.

Il fait également des reprises aux styles divers et variés puisqu'il peut aussi bien jouer Womanizer de Britney Spears que Daddy DJ (de l'artiste du même nom) ou encore Beat it de Mickael Jackson... On sent qu'il maitrise très bien le re-recording¹ et du coup il peut tout faire seul, que ce soit le lead vocalist, les chorus et les instrus (plusieurs lignes de guitare en ce qui le concerne). Voici quelques unes de ses vidéos, il n'a cependant plus l'air très actif de ce côté, n'ayant plus rien ajouté depuis 3 mois et c'est bien dommage...


Loris & Louis Cover Womanizer - Britney Spears


Loris Cover Boulevard Of Broken Dreams - Green Day


Loris Cover Daddy Dj - Daddy Dj


Loris Cover Cry Me a River - Justin Timberlake


Loris Cover Relax , Take it Easy - Mika


Loris Cover Beat It - Michael Jackson


Loris Cover Hey You - Pony Pony Run Run

Encore un p'tit gars bourré de talent que j'espère voir en concert un de ces jours, merci à Marie pour la découverte ! 😉

¹: communément appelé re-re, le procédé de re-recording consiste à enregistrer un ensemble piste par piste, la personne suivante jouant en même temps qu'elle écoute dans son casque ce que la précédente a déjà enregistré.

Liens utiles:

8

Récap’ du dimanche #26 – Rugby et geek stuff

Cela faisait un moment que je n'avais pas fait de Récap' du dimanche mais entre l'arrivée du printemps (qui s'effectue malheureusement pour moi sous la grisaille parisienne), le match d'hier soir et l'envie de poster quelques liens sans pour autant en faire des sujets à part entière, je me suis dit qu'il serait de bon ton de ressortir cette catégorie des cartons !
Tout fan de rugby que je suis, j'ai naturellement regardé sur France 2 (tout comme 8,3 millions d'autres personnes) la finale du tournoi des 6 Nations où le XV de France a crunché l'Angleterre hier soir 12-10 au Stade de France, remportant ainsi le 9e Grand Chelem de leur histoire. Que dire ce cette victoire ? Même si elle a manqué d'éclat à mon goût (j'ai regretté qu'il n'y ait pas eu d'essai côté français, et le pick and go pour temporiser à la fin), ce n'est pas pour autant qu'ils ont démérité le gain du match, bien au contraire ! Là où notre équipe nationale aurait sûrement échoué lamentablement il n'y a pas si longtemps face à un XV de la rose qui n'avait rien à perdre et a clairement tout donné, force est de constater son évolution positive avec ces joueurs qui ont su faire preuve d'un réalisme (merci Morgan Parra) et d'une concentration à toute épreuve jusqu'à la fin de ces interminables 80 minutes. Je suis particulièrement content de ce résultat qui ne fait que confirmer le travail effectué par Marc Lièvremont et Emile Ntamack depuis leur entrée à la tête du staff en 2007, période où l'équipe n'était pas au mieux après son cuisant échec de la coupe du monde de la même année. Encore bravo à tous !

Pour en terminer avec le rugby, j'espère juste que le Stade Toulousain va définitivement remonter la pente et nous ramener le Brennus ! Faudrait vraiment que nos joueurs arrêtent de passer tout leur temps à l'infirmerie !

Repassons sur des sujets un peu plus geeks avec un script Grease Monkey vous permettant d'enlever comme par magie toutes les pubs Facebook. Allez donc le télécharger sur cette page.

Si comme moi vous êtes très actif sur le net via Twitter, un blog, Youtube, Flickr, Delicious, LastFM (et quelques autres), vous aimeriez peut être savoir dans quelles proportions vous utilisez ces services. Et bien Geek Chart vous propose d'analyser tout et vous sort les statistiques sur un diagramme circulaire.

Puisque nous sommes dans les sites inutiles donc indispensables, pour les Twitter addicts en puissance voici SleepingTime qui vous permet de voir les heures pendant lesquelles vous devez dormir puisque vous n'êtes que pas actif sur le service de microblogging du petit oiseau bleu !

Et pour finir, un autre script qui sera utile à toutes les rares personnes qui utilisent encore Dotclear2 (troll inside) et qui souhaiteraient passer sur WordPress (l'officiel étant de piètre qualité). Le plugin DotClear 2.x Importer de bitonio est très facile à mettre en place dans votre installation WordPress et vous permet d'importer directement vos articles (avec url rewriting), catégories, tags et commentaires. Il vous suffit de:

  • télécharger le plugin pour WordPress à cette adresse
  • l'uploader dans le dossier /wp-admin/import/ de votre arborescence wp
  • vous rendre dans le menu Outils > Importer de votre Panneau d'administration
  • cliquer sur Dotclear2 et rentrer les identifiants de la base de données de votre blog Dotclear à importer
  • suivre les instructions

Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page du plugin.

Comme toujours, j'espère que votre week-end a été bon et que vous êtes prêts à rempiler sur une nouvelle semaine !

Liens utiles: