2

Test du jour #12: l’imprimante de poche Polaroid Pogo

La Polaroid Pogo, Qu'es aquò¹ ? Il s'agit d'une imprimante instantanée qui tient dans la poche et qui peut être reliée (USB ou bluetooth) aux APN supportant la technologie PictBridge. Inutile de chercher les recharges d'encre puisqu'elle fonctionne à l'aide d'un papier spécial (ZINK) à base de cristaux de couleurs intégrés (les 30 feuilles coûtent un peu moins de 15€, soit environ 0,5€ l'impression).

Ca fait presque 2 ans qu'elle est disponible dans le commerce, et j'en avais entendu parler via certains blogs qui l'avaient testée à sa sortie et le concept m'avait beaucoup plu mais vu son prix de l'époque (moins de 100€ il me semble), je ne m'étais pas laissé tenter, mais à noël dernier, une offre Amazon pour ce produit à 30€ m'a fait craquer. M'étant un peu renseigné entre temps, j'avais vu que ses utilisateurs ne lui avaient pas vraiment fait bonne presse mais j'ai quand même décidé de la prendre et de me faire ma propre opinion, tout en sachant à quoi m'attendre. Une fois mes premières impressions réalisées la première idée qui m'est venue a été: "franchement, à quoi s'attendaient-ils" ? La qualité n'est pas excellente mais de là à dire qu'on ne reconnait pas du tout la photo et que le rendu est mauvais... J'ai fait des tests avec un réflex et un compact, et j'ai obtenu des résultats satisfaisants avec les 2. La Polaroid Pogo est un gadget pour créer des souvenirs instantanément, rien de plus, oubliez là si c'est pour faire vos impressions professionnelles (ou même personnelle dans le sens de stockage) ! J'ai cependant été surpris par la chaleur qu'elle dégage dès la deuxième impression et par le fait que les "têtes" (entre guillemet vu qu'il n'y a pas vraiment d'impression) s'encrassent très rapidement, il vous faudra les nettoyer toutes les 4-5 utilisations à l'aide soit d'une des feuilles retournée, soit du carton portant un code barre fourni avec les dites feuilles (ouvrez le bac, posez la feuille ou le carton, refermez, attendez que ça sorte puis replacez vos feuilles). A part ça, le résultat est vraiment instantané et le coup d'obtenir des stickers autocollants est très bien pensé ! Ca n'est pas comparable à un bon vieux pola mais le fun est là (et pour ma part, c'est tout ce qui compte) !

La seule réelle déception que j'ai à son égard, c'est son manque d'autonomie puisqu'il faut la recharger toutes les 10 photos environ, ce qui est très peu... Elle fonctionne évidemment une fois branchée sur le secteur (le transfo est d'ailleurs presque plus gros que l'imprimante elle même), mais c'est vraiment dommage !

Je pense que ce n'est qu'un premier pas de la part de Polaroid vers l'instantané numérique et j'espère vraiment que leurs prochains produits seront tout aussi innovants, d'une qualité toujours meilleure et surtout d'une autonomie digne de ce nom !

nb: pour les utilisateurs de réflex, le format RAW est à bannir, pour imprimer avec la Pogo il vous faudra des fichiers JPG.

¹: pour les non-occitanophones, ceci est la bonne écriture de ce que tout le monde marque kézako, et ça signifie qu'est ce que c'est, mais ça vous deviez déjà le savoir.

Liens utiles: