3

L’auto-hébergement oui, mais sans oublier le backup

L'auto-hébergement, c'est bien

La dégooglisation par Framasoft bat son plein et les services de cloud personnel n'ont jamais été aussi simples à installer. En grand amateur du libre, je ne peux que m'en réjouir. Je m'étonne cependant du manque d'informations concernant une partie importante, que dis-je, cruciale pour toute opération sur des données numériques critiques : la sauvegarde.
Les manuels pour la mise en place et l'utilisation de ces services sont bien fournis. Les guides pour vous aider à basculer d'un service propriétaire centralisé vers ces logiciels libres à installer où bon vous semblent pullulent sur la toile. Mais quid des principes de base de l'auto-hébergement ?

Gérer son infrastructure, c'est mieux

Ces services que vous aviez pris l'habitude d'utiliser tels que Dropbox ou Google Drive ne se contentent pas de synchroniser des données. Leur infrastructure assure :
- une haute disponibilité (la plupart d'entre nous peut plus ou moins s'en accommoder),
- les mises à jour de sécurité côté serveur (étape assez simple sur les 2 solutions citées en début d'article),
- la redondance des données par une vraie politique de sauvegarde automatique.

C'est à cette dernière étape qui m'inquiète particulièrement tant j'ai l'impression qu'elle est sous-estimée et peu présente dans l'esprit des personnes qui se lancent dans l'aventure.
Que se passera-t-il lorsque plusieurs mois ou années de documents versionnés, de calendriers, de carnets d'adresse, se retrouveront coincées à jamais au cœur d'un disque dur ayant décidé de rendre l'âme ? Là où l'utilisateur a tendance à oublier la qualité d'une infrastructure professionnelle sachant se rendre invisible, une personne non-avertie pourrait avoir une bien mauvaise surprise et finir par blâmer l'éditeur de la solution qu'il utilise pour la perte de ses données même si ce dernier n'y est pour rien.

Photo de backup par Tim Reckmann sous licence Creative Commons

photo de Tim Reckmann sous licence Creative Commons

Éduquer à chaque étape

Le sensibilisation à cette problématique de sauvegarde auprès des administrateurs en herbe me semble cruciale. Je conçois que c'est une partie compliquée, moins vendeuse et chronophage en terme de développement et de documentation. Quand on se veut être une solution de stockage, informer ses utilisateurs de ce que ça représente, des risques qu'ils prennent et de comment les éviter ne devrait pas être en option, perdu au fin fond d'une doc', d'un forum ou d'un blog.
Un encart devrait donner des informations d'ordre général sur le sujet au début de l'installation pour expliquer à l'utilisateur à quoi il s'engage et fournir à minima des liens vers des articles de fond sur la mise en place de sauvegarde lors de la dernière étape.

Un disque dur ne suffit pas

Ayant déjà quelques scripts de backup maison à base de rsync, je ne me suis pas encore penché sur la question d'un vrai processus de sauvegarde interne au logiciel que j'utilise. En proposer par défaut pourrait avoir une vraie valeur ajoutée. Vous trouverez ci-dessous quelques idées en vrac pouvant être mises en œuvre.

Le minimum :

  • Un rsync des fichiers de l'instance vers un autre disque que celui utilisé (utiliser une autre partition du même disque ne sert à rien)
  • Backup automatisé de la base de données de l'instance

Aller plus loin :

  • Archive + SSH / FTP
  • Envoyer à un ami, un parent une archive cryptée (entière ou incrémentale)
  • Utilisation d'un service tiers pour gérer les sauvegardes (pas vraiment compatible avec l'idée d'auto-hébergement mais mieux vaut ça que pas de sauvegardes du tout)
  • Service annexe (API) avec un serveur distant pouvant monitorer l'état et la version du backup ainsi que sa restauration en cas de besoin

Pour finir

Le but de cet article n'est en aucun cas de taper sur les solutions libres permettant aux utilisateurs de s'affranchir des géants du net et surtout de contrôler où et comment sont stockées leurs données. Je souhaitais appuyer sur un point important et qui me semble être sous-exposé pour le moment. Que vous vous auto-hébergiez ou pas, prévoyez quoi qu'il arrive la sauvegarde de vos données importantes. N'attendez pas qu'il soit trop tard !

3

Framakey, le couteau suisse du geek nomade

Vous êtes un éternel nomade et utilisez des pcs à différents endroits, je pense que si vous ne la connaissez pas encore, vous deviendrez très vite accro à la Framakey. Il s'agit en fait d'une compilation de logiciels libres portables, ne nécessitant pas d'installation préalable et ne laissant pas de traces sur le système de l'ordinateur utilisé. Vous pourrez donc continuer à utiliser vos softs libres préférés (Firefox, OpenOffice, VLC, Thunderbird, Gimp...) avec vos configurations, comme si vous étiez chez vous. C'est en fait le "couteau suisse du geek nomade" !

Sur le site, plusieurs packs vous sont proposés mais vous pouvez tout aussi bien sélectionner vous même les logiciels à mettre sur votre clé. Décompressez les archives sur votre clé et le tour est joué, vous pouvez désormais utiliser vos applications tout à fait normalement à partir de la clé, y intégrer vos profils persos et ce n'importe où du moment qu'il s'agit d'un poste windows...

Étant un partisan du monde libre, je trouve cette initiative tout simplement excellente, et quand on voit la simplicité d'utilisation, ça nous pousse à la faire découvrir autour de nous... Encore un gros plus en faveur des logiciels libres. A savoir également que ce projet lancé il y a 3 ans a déjà recensé 500 000 téléchargements vis à vis du pack full, mais c'est en fait pas moins de 3 millions de téléchargements qui ont été effectués !

2

Firefox fête ses 4 ans

En tout bon geek que je suis, il m'était impossible de ne pas bloguer à propos de l'anniversaire de mon navigateur favori ! Et oui, déjà 4 ans, depuis ce dimanche 9 novembre 2008 plus exactement, de ce soft qui ne devait être qu'une branche expérimentale de Mozilla et qui est de nos jours le principal rival d'l'énome bouse qu'est Internet Explorer produit par Microsoft. Firefox rassemblerait en effet 20% des utilisateurs face aux 70% d'IE mais l'écart se réduit de plus en plus. Avec OpenOffice, il est le logiciel libre le plus connu du grand public de par sa simplicité, sa portabilité, ses nombreuses extensions le rendant personnalisable à souhait, sa sécurité ainsi que par l'état d'esprit qu'il véhicule. L'essayer, c'est l'adopter, il rend votre linge plus blanc que blanc, vous fait le café et nettoie votre vaisselle ! Bon ok, j'en rajoute un peu, mais en terme de navigation web, il va véritablement changer votre vie, donc si ça n'est pas déjà fait, courrez vite le télécharger ! Vous pouvez aussi aller faire un tour du côté des nombreuses extensions disponibles ici.

Mozilla Firefox logo

Une autre petite info pour les plus geeks d'entre nous qui ne seraient pas encore au courant, une version portable (tenant sur une clé usb et fonctionnant de façon autonome) de Firefox est disponible pour les nomades qui préfèrent avoir toujours sur eux les logiciels qui leurs sont chers (configurés avec amour) sans avoir à tout réinstaller sur l'ordi du taff ou du voisin. Le tout, rassemblé du côté de Framakey, est disponible ici.

5

Ubuntu 8.10 dans les bacs

Ca y est ! On l'attendait tous, en Release Candidate depuis quelques temps, Ubuntu 8.10 Intrepid Ibex vient de sortir aujourd'hui même ! Au programme, pas de grands changements si ce n'est un support plus important de tous les appareils mobiles notamment de la 3G ainsi que le support Plug & Play des périphériques. Un programme a été ajouté afin de nous permettre d'installer Ubuntu à partir d'une clé usb, très bonne idée pour tout ceux qui ont des EeePC sans lecteur CD ou ceux qui veulent toujours avoir Ubu sur eux ! Autre nouveauté, la possibilité de basculer très rapidement sur un compte invité afin de ne pas risquer ses données et sa config lorsque votre copine souhaite utiliser le pc de façon ponctuelle pour aller discuter avec ses copines (j'sens que je vais me faire tapper sur les doigts mais c'est pas grave xD). Pour les paranos de la sécu, nous avons désormais la possibilité de créer un répertoire crypté par utilisateur ! Qu'est ce que ça signifie concrètement ? Qu'une personne connectée sur une session sera la seule à lire l'intérieur du dit dossier.

Ubuntu logo

Je passe les autres données techniques telles que la dernière version du noyau, de X.org, de Network Manager, Firefox 3, Pidgin etc... La seule tache au tableau est que nous n'avons pas droit à la dernière mouture d'OpenOffice alors que cette dernière est sortie il y a peu, il faudra donc mettre tout ça à jour !

Ubuntu 8 10

Je terminerais mon billet en vous donnant quelques adresses utiles:

- la communauté Ubuntu FR

télécharger la dernière version

Préférez télécharger par torrent si possible, afin de ne pas faire surcharger inutilement les serveurs de DL et de permettre un partage plus rapide ! 😉

Vive le monde libre ! 😀