4

Diaspora*, un lancement en demi-teinte mais LE réseau social du futur

Accessible depuis près d'un an, le réseau social open source Diaspora* est loin d'avoir connu le succès escompté. Pour ceux qui auraient loupé un épisode, dans les grandes lignes ce projet est un pendant open-source de Facebook, où nous sommes libres de créer ou d'utiliser un serveur (baptisé Pod) contenant nos données afin de ne pas être obligatoirement tributaire d'un serveur tiers. L'idée de fond est de pouvoir exporter et importer nos datas (statuts, photos, amis, messages, etc) quand bon nous semble, pour "déménager" sans problème, ou simplement arrêter d'utiliser le service tout en gardant une trace de notre passage. J'y avais moi même créé un compte dès le départ que j'ai lâchement abandonné n'y ayant pas rencontré grand monde / intérêt. En quête d'idées pour un nouveau projet, j'ai repensé à ce système permettant aux serveurs de communiquer entre eux et s'échanger des données de façon transparente pour l'utilisateur. C'est pour cette raison que j'ai décidé de m'y pencher à nouveau.

Le gros reproche fait à Facebook concerne sa gestion des données personnelles, qui dans le cas d'un réseau social représente la quasi totalité des informations recueillies. Pour chacune des actions que vous effectuez, il en conserve une trace. Vous pouvez bien entendu les supprimer mais qui vous dit qu'elles le sont réellement sur leurs serveurs. Les histoires plus ou moins récentes concernant la disponibilité de photos soit disant effacées en est une preuve flagrante. De notre côté, plus rien n'est visible mais nous n'avons aucun moyen réel de nous en assurer. En nous enregistrant sur Facebook, nous acceptons cet état de fait en même temps que nous cochons la case de validation des CGU (Conditions Générales d'Utilisation). Avec Diaspora*, l'utilisateur a le choix, soit il établit une relation de confiance avec son pod hébergeur, soit il décide de gérer lui même ses données de A à Z et crée son propre pod. Dans un monde où la gestion des données personnelles prend de plus en plus de place et d'importance, j'ai du mal à comprendre que des initiatives comme Diaspora* soient laissées de côté. Il est assez difficile de le comparer à Facebook, au vu du nombre de microcosmes qui entourent ce dernier (le géant des réseaux sociaux peut représenter Internet tout entier pour certains), mais aussi et surtout de par l'adoption quasi unanime que lui réserve chaque jour un peu plus le grand public. Au même titre que Google+, il devrait au moins être utilisé par les geeks car même si ses fonctions de partage restent basiques (pour le moment en tous cas), elles sont solides et filtrables à souhait au niveau de notre flux.

Par dessus tout, c'est le côté open source qui me tient le plus à cœur. Il ne tient qu'à nous (développeurs, amateurs de logiciels open source, ardent défenseur de la neutralité du réseau ou que sais-je encore) de l'adapter à tous les besoins, encore faudrait-il qu'il y ait du monde pour en exprimer. N'est-il pas de notre devoir d'informer et d'expliquer aux personnes qui ne sont pas au fait des tenants et des aboutissants de ce qui se passe sur la toile, que les choix qu'ils font en suivant la masse ne sont pas toujours judicieux ? Il n'y a qu'à demander autour de nous pour se rendre compte que le grand public n'est quasiment pas informé sur ces problématiques de gestion des données personnelles. Certes en France, la CNIL veille au grain, mais je trouve tout de même important que les gens sachent à quoi ils s'engagent en acceptant de confier leurs données à un service qui peut changer de politique de confidentialité du jour au lendemain, ce qui n'a actuellement rien d'exceptionnel.

Concrètement, je pense que vous devriez réfléchir à tout ça et essayer Diaspora* pour vous en faire votre propre idée. Si le projet vous plaît et que vous êtes développeur (Diaspora* est codé avec Rails), ou que l'aventure vous tente, n'hésitez à y participer. Pour ma part, je suis en train de me mettre à Rails (en apprenant les bases de Ruby) et j'essaierai de vous faire part de mon évolution. Vous pouvez consulter la liste des pods publics ici, pour ma part, je suis sur Diasp.org. 🙂

Liens utiles :

3

Créez votre propre Delicious like avec Scuttle et importez-y vos bookmarks

Après les divers remous qu'a connu Delicious quant à sa possible fermeture, je me suis mis en quête d'un script open source que je pourrais installer sur mon serveur, car au final, ce que propose Delicious est plutôt basique et n'a pas beaucoup changé depuis un moment. Je suis donc tombé sur Scuttle qui correspond tout à fait à mes attentes. Il fonctionne grosso modo de la même manière que Delicious. L'ajout de liens peut se faire soit directement sur la plateforme, soit via un bookmarklet. Si vous utilisez Firefox, une extension non officielle est disponible ici (l'officielle n'ayant pas été mise à jour depuis des lustres). Il est évidemment possible d'attribuer à chacun de vos marques pages une description ainsi que des tags pour organiser le tout à sa façon.

Voyons maintenant comment mettre Scuttle en place, l'installation étant un peu old school...

  • récupérez la dernière archive en date de Scuttle ici
  • chargez là sur votre serveur
  • connectez-vous à votre admin sql (phpmyadmin par exemple) puis sur la base de votre choix, exécutez le fichier tables.sql se trouvant à la racine du site et qui va créer des tables de données (quand je vous disais que c'était old school...)
  • renommez le fichier config.inc.php.example (lui aussi à la racine) en config.inc.php puis éditez-le pour y insérer les informations relatives à votre db (je vais vous indiquer ici à quoi servent les autres variables de configuration qui ne sont pas nécessaires au bon fonctionnement de l'application)
  • appliquez un CHMOD 777 au dossier /cache

Ca y est enfin, vous pouvez vous connecter dessus et créer votre compte. En effet, Scuttle est une plateforme multi-utilisateurs, vous pouvez tout à fait y inviter vos amis, votre réseau, ou pourquoi pas la planète entière... et ainsi suivre les bookmarks de ceux qui vous intéressent.

Pour les utilisateurs de Delicious souhaitant importer leurs bookmarks dans Scuttle, voici la marche à suivre:

  • ouvrez cette adresse et rentrez vos identifiants (login et mot de passe) Delicious dans la boite de dialogue qui s'ouvre
  • enregistrez le fichier all.xml obtenu
  • rendez-vous sur votre page d'ajout de bookmarks Scuttle et tout en bas, cliquez sur Importer les signets depuis del.icio.us
  • allez chercher votre fichier et définissez si vous souhaitez que cet import soit public, partagé avec votre liste d'amis ou privé
  • cliquez enfin sur Importer et voilà !

A noter qu'il est également possible d'importer ses bookmarks Firefox, Chrome et IE.

Scuttle dispose d'une API, mais ne l'ayant pas encore testée, je ne pourrais pas vous en dire grand chose mis à part ce que j'en ai lu, c'est qu'elle supporte à peu près les mêmes fonctions que l'API de Delicious.

Options annexes du fichier de configuration:

$sitename permet de donner un nom au site (oui c'est transparent mais je le dis quand même) qui s'affichera en tant que titre de la page
$locale vous permet de choisir la langue du site, si vous le voulez en français, il vous suffira de remplacer en_EN par fr_FR
$shortdate/$longdate définissent le mode d'affichage des dates courtes/longues
$nofollow ajoute l'attribut rel="nofollow" à vos liens de bookmarks s'il est déclaré comme true, si vous mettez false à la base, vos liens seront automatiquement en dofollow
$adminemail définit le mail qui sera utilisé pour faire des demandes de mots de passe par exemple
Pour le reste, c'est à vous de voir, tout est expliqué dans le fichier de conf.

En espérant vous avoir été utile, et si vous avez des question, les commentaires sont là pour ça !

Liens utiles:

6

Test du jour #7: Spaz, un bon client multi-plateformes pour Twitter

spaz_logo

Vous aussi êtes accro à cette fonction du web 2.0 ? Vous en avez testé des tonnes mais vous cherchez encore un client qui pourra vous satisfaire ? Avec la prolifération des applis en dur pour se transformer en petit oiseau, dur dur d'être un bébé de faire son choix ! J'ai peut être la solution. Il s'agit de Spaz, un client open source en AIR (donc multi-plateformes) pour gérer votre compte Twitter ! Rien de révolutionnaire si ce n'est une interface plutôt sympa, la possibilité de mettre en favori vos tweets préférés;  de plus, il vous suffit de survoler un gazouillis pour avoir toutes les infos à propos de son auteur ce qui peut se révéler assez pratique quand on suit beaucoup de monde. Vous pouvez également switcher d'un clic entre l'affichage tous les messages et replies/dm only. A noter qu'il traduit directement les minimisers d'url et qu'il donne même une petite description de la page en question juste en survolant le lien avec la souris.

Je l'utilise depuis quelques semaines maintenant et j'en suis plus que satisfait, j'ai même lachement laissé tomber Twhirl ! Je pense qu'au final, c'est surtout une question de goût donc à vous de vous faire votre avis sur Spaz !

spaz

Pour télécharger Spaz, c'est par ici !