1

RIP David Bowie (8 Janvier 1947 – 10 Janvier 2016)

Et dire que je comptais commencer l'année du blog sur une note positive. Je crois que c'est raté après l'annonce ce matin du décès de David Robert Jones, plus connu sous le pseudonyme de David Bowie. 27 albums, plus de 50 ans de carrière, incontestable génie de la scène avec un besoin incessant de se renouveler et de s'essayer à tout. Voilà ce que je retiendrai de ce personnage hors norme. Difficile d'en faire un résumé tant son œuvre est grande, diverse et riche en titres légendaires. Je ne peux que vous conseiller d'aller écouter le Page Wikipedia du best of Bowie sorti en 2002 qui rassemble tous les "vieux" classiques de l'homme aux 1000 visages.

Ground Control a perdu le contact avec son Major Tom mais sa voix résonnera encore longtemps dans nos oreilles.

 

David Bowie - Space Oddity

David Bowie - Life On Mars?

David Bowie - The Man Who Sold The World

3

R.I.P. Steve (24 février 1955 – 5 octobre 2011)

Les personnes qui me connaissent un tant soit peu pourront le confirmer, je ne suis pas un fanboy d'Apple, loin s'en faut. Mais ce n'est pas par rapport à la firme à la pomme croquée que j'ai souhaité rédiger ce billet mais par rapport à l'homme qui l'a co-fondée et menée d'une main de maître toutes ces années. Cet entrepreneur parti de rien (2 gus dans un garage...) est considéré par ses pairs et par tous les amateurs d'informatique et de nouvelles technologies (exception faîte des trolls écervelés) comme un visionnaire. Diagnostiqué comme atteint d'un cancer incurable du pancréas qui ne devait lui laisser que quelques mois à vivre, il l'aura combattu pendant 7 ans ! L'homme aux lunettes rondes, en cols roulés noirs et vieux jeans délavés n'aura cédé les clés de la boutique qu'au dernier moment, un peu plus d'un mois à peine avant de s'éteindre... Souvent critiqué à cause sa personnalité (égocentrique,tyrannique envers ses employés, prêt à tout pour arriver à ses fins), cet homme qui n'a jamais rien eu d'un technicien (il n'a fait "que" lancer l'Apple I et l'Apple II produits que son ami de l'époque, Steve Wozniak, avait conçus de toutes pièces) restera comme le CEO le plus doué de son époque. Il est arrivé à anticiper/créer les besoins d'objets du futur de par sa vision des choses, mais aussi et surtout parce qu'il a su bien s'entourer dès le départ (rien de péjoratif là dedans, c'est une des clés de la réussite non ?). Au fil des ans, le mystère, la magie, autour des produits qu'il présentait comme dans une pièce de théâtre lors des fameuses keynotes d'Apple (qui n'a pas entendu parler de ses gimmicks: "it's a revolution", "one more thing") ont fait mouche auprès du grand public, et c'est une vraie communauté d'Apple addicts qui s'est créée. Qui ne connaît pas encore l'iPod, ou l'iPhone, ou plus récemment né, l'iPad ?  Jusqu'à sa mort un homme incarnait à lui seul cette énorme entreprise et tous les produits qui en dérivent : Steve Jobs.

Bien que je n'adhère pas vraiment aux produits et à la philosophie de son "oeuvre", le geek-computer-addict qui réside en moi n'a pu qu'être touché par sa disparition, d'où ce billet... Pas de louanges, ni de réelles critiques personnelles ici, juste une marque de reconnaissance.

ps : ce billet a bien été publié le 12 octobre 2011 mais je l'ai symboliquement daté du 5 😉

R.I.P. Steve