0

Créer un fichier vide dans Nautilus à l’aide d’un raccourci clavier

Après vous avoir expliqué comment ajouter des informations en dessous des icônes de Nautilus en vue grille et afficher la taille des images et les EXIFs dans Nautilus avec Nautilus columns, voici un nouveau tip sur Nautilus qui va vous permettre de créer un nouveau fichier vide à l'aide d'un raccourci clavier. Par défaut, il est possible de créer un nouveau dossier vide à l'aide du raccourci <CTRL>+<SHIFT>+N. Ayant souvent besoin de d'ajouter des fichiers et ne souhaitant pas perdre de temps à rentrer dans les sous-menus, j'ai cherché comment ajouter cette action à la liste des raccourcis disponibles. Plusieurs solutions sont disponibles ici et et elles fonctionnaient très bien lorsque j'ai débuté la rédaction de ce billet il y a 3 ans mais ce n'est plus le cas. La dernière en date et celle qui semble la plus pérenne consiste à ajouter le raccourci directement dans le fichier accels des configurations de Nautilus.

nautilus-logo

Pour ce faire :

  1. Quittez toutes les instances de Nautilus en cours à l'aide de la commande :
    1. nautilus -q
  2. Ajoutez votre raccourci avec la commande suivante en remplaçant <Primary><Shift>f par la combinaison de touches que vous souhaitez utiliser :
    1. echo '(gtk_accel_path "<Actions>/DirViewActions/New Empty Document" "<Primary><Shift>f")' >> ~/.config/nautilus/accels
  3. Relancez Nautilus et testez le raccourci
  4. C'est déjà fini !

À noter que <Primary> symbolise par défaut la touche <CTRL>.

1

Installer ou mettre à jour un WordPress en local sans FTP

Si vous gérez des blogs sous WordPress, les problèmes de mises à jour locales de la plate-forme et de ses plugins doivent vous être familiers. Pour les effectuer, le système par défaut requiert un serveur FTP sur la machine utilisée. Pour se passer de ce lourd pré-requis, il suffit d'ajouter (après les réglages MySQL par exemple) la ligne suivante au fichier wp-config.php :
define('FS_METHOD', 'direct');

Logo de WordPress

WordPress utilisera désormais le votre système de fichier et vous pourrez effectuer les mises à jour simplement.

J'en profite pour vous lister les arguments possibles. Dans mon cas, j'ai utilisé le premier, direct :

  • direct : pour utiliser directement le système de fichier,
  • ssh2 : pour forcer l'utilisation de l'extension PHP SSH si cette dernière est installée,
  • ftpext : pour utiliser l'extension PHP FTP si elle est installée, ou encore
  • ftpsockets : pour utiliser FTP à travers la classe PHP Sockets

Source : Editing wp-config.php - WordPress Codex